mardi 24 octobre 2017

CDM : Bons résultats commerciaux, malgré le contexte

Credit du Maroc

Dans un contexte difficile caractérisé par la baisse de la demande de crédit, d’une façon générale, le Crédit du Maroc a pu tenir le coup en maintenant de bonnes performances commerciales en 2013.

Et d’abord, le dispositif commercial de Crédit du Maroc (CDM). Il a été porté à 345 agences à fin 2013, ce qui correspond à deux nouveaux points de vente ouverts durant l’exercice. «Nous avons doublé notre réseau d’agences en l’espace de 5 ans, notamment entre 2007 et 2012», a déclaré le nouveau président de CDM, Baldoméro Valverde.

Concernant la collecte des ressources, la filiale du groupe français Crédit Agricole a vu ses dépôts clientèles se positionner à près de 36,8 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 8,5% par rapport à 2012. «Cette performance devance celle du secteur bancaire, dont les dépôts clientèles se sont accrus de 3,2% seulement», selon le patron de CDM. La banque voit ses parts de marché se renforcer de 24 points de base sur le volet de la collecte de ressources, au regard du système bancaire de la place.
Pour leur part, les crédits accordés aux clients se sont établis à plus de 36,8 MMDH, soit une progression de 3,4%. Ce résultat s’explique par la croissance des crédits immobiliers (+3,3%) et des crédits aux entreprises qui ont profité de l’accroissement des crédits de trésorerie (+7,4%) et du crédit-bail (+3,1%). De ce fait, CDM garde une base solide de collecte qui figure parmi les meilleurs du secteur, avec une part de ressources à vue et d’épargne atteignant 80%.
En ce qui concerne le plan prudentiel, CDM a procédé à deux opérations d’augmentation de capital durant l’année 2013. La première par apport en numéraire, tandis que la deuxième porte sur la conversion des dividendes de l’exercice 2012. De ce fait, le capital social a dépassé la barre d’un milliard de dirhams. Il faut dire que ces opérations lui permettent de respecter les exigences réglementaires. Le ratio de solvabilité tier 1 du Crédit du Maroc s’est établi à 9,96% à fin 2013, supérieur à l’exigence réglementaire qui est de 9%.
S’agissant des résultats financiers en 2013, le produit net bancaire a accusé une légère baisse de 1,6% par rapport à 2012, pour s’établir à plus de 2 MMDH. Le résultat brut d’exploitation, quant à lui, s’est retrouvé à 949 MDH, en dépréciation de 8,3%. Pour ce qui est du coût du risque, il s’est établi à 456 millions de dirhams (MDH) en 2013, en régression de 8% par rapport à une année auparavant. Cette baisse s’explique par l’impact des compléments de provisions sur certains dossiers de grandes entreprises, selon le top management de la banque. Tenant compte de ces éléments, le résultat net part du Groupe s’est établi à 279 millions de dirhams, en diminution de 20% par rapport à fin 2012.
Par ailleurs, la Banque commerciale lance également un plan stratégique d’entreprise ambitieux de 5 ans, à partir de cette année. Ce projet quinquennal a pour objectif le développement et la satisfaction de la clientèle. A cet effet, l’accent sera mis sur les ressources humaines de la banque, ainsi que l’optimisation des processus, afin d’instaurer une nouvelle dynamique et de bâtir les bases d’une banque plus performante et plus efficace. Ainsi, la filiale du groupe français Crédit Agricole table sur une croissance d’un tiers du produit net bancaire en l’espace de cinq années et de 1,5 point de part de marché global. En addition, CDM ambitionne d’intégrer le Top 3 des banques en matière de qualité. «Ce projet à moyen terme de transformation du Crédit du Maroc compte 250 actions autour de 4 orientations: accroître notre efficacité commerciale, mettre l’efficacité opérationnelle au service de la satisfaction clients, viser l’excellence de nos ressources humaines et créer une gouvernance efficace tout en améliorant la performance financière», a expliqué le patron de CDM.
Pour rappel, la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) vient d’annoncer l’ouverture d’une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de Crédit du Maroc. Cette ligne vise à soutenir les importateurs et les exportateurs nationaux et à financer les transactions internationales. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme d’aide aux échanges commerciaux (PAEC).

Anas Hassy
………………………………………………………………………..

Il a déclaré…

Baldoméro Valverde, président du Directoire de Crédit du Maroc

Baldomero Valverde

«Le contexte macroéconomique national a connu une légère amélioration des principaux indicateurs. En effet, le produit intérieur brut (PIB) se serait accru de 4,4% en 2013, porté principalement par le secteur agricole qui aurait enregistré une forte hausse de sa valeur ajoutée de 20,4%. En addition, le royaume connaît une stabilité politique en comparaison avec les autres pays de la région… Concernant le secteur bancaire, il a été caractérisé par un net ralentissement, l’année précédente, causé par la montée des créances en souffrances, la régression des crédits de trésorerie et la tendance baissière de la Bourse de Casablanca qui se traduit par un manque de liquidités. Malgré la persistance de l’insuffisance de liquidités sur la place, la banque surperforme le marché, dont les dépôts clientèle ont augmenté de seulement 3,2%. Notre part de marché, au regard du système bancaire, évolue en conséquence de 24 points de base… La collecte des ressources est une des plus belles récoltes de notre banque lors de l’année 2013; elle est parmi les meilleures de la place, avec une part de ressources à vue et d’épargne de 80%. Parallèlement, on a pu réaliser une croissance de 32% de l’encours des capitaux d’assurance épargne gérés pour le compte de notre clientèle… Pour ce qui est des emplois, ils ont enregistré une croissance de 3,4% cette année, supérieure à celle du marché qui ressort en hausse de 3%… Pour ce qui est de notre plan stratégique 2014-2018, nous visons une croissance de notre produit net bancaire de 30% et un gain de part de marché de 1,5 point. L’accent sera mis sur l’efficacité commerciale. Il s’agit de mettre cette efficacité au service de la satisfaction de notre clientèle à travers la création d’une gouvernance performante, tout en visant l’excellence de nos ressources humaines. Notre banque est soucieuse de répondre aux besoins des clients de façon professionnelle et innovante. Il faut dire que notre objectif est d’être dans le top 3 des entreprises en matière de qualité. Enfin, nous allons procéder à l’ouverture d’une nouvelle agence dans la ville de Marrakech, prochainement».

…………………………………………………………………

L’impact «responsabilité»

Le détail est assez remarquable pour être noté.
A fin 2013, le résultat net de Crédit du Maroc a subi un repli de 19,7% à 284 millions de DH, certes. Et les motifs de ce recul ont été largement expliqués par le président du directoire de la banque, Baldoméro Valverde, alors qu’il présentait les résultats annuels. Parmi ces motifs, le contexte défavorable, donc, un PNB en légère baisse, de même que le RBE… Il a fallu aussi provisionner plus que prévu…
Mais le détail qui retient l’attention –et qui est tout à l’honneur de Crédit du Maroc- se situe au niveau de l’intermédiation.
A ce sujet, le Président Baldoméro a rappelé les choix faits par la banque et qui se sont soldés par une forte baisse des commissions. «Nous tenons à être une banque responsable», a-t-il déclaré…
Une responsabilité qui a un coût. Hors baisse des commissions, le résultat net n’aurait reculé que de 5 ou 6%, au lieu de 19,7% a-t-il expliqué.
Pour autant, l’impact négatif des commissions ne sera pas récurrent, a assuré Baldoméro Valverde, confiant.

 

Voir aussi

SM le Roi préside un Conseil des ministres axé sur le volet social

Le Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, lundi 2 octobre 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.