vendredi 24 novembre 2017

Fitch Ratings : Impact limité de la flexibilité sur les banques au Maroc

La libéralisation partielle prévue du régime de taux de change du Maroc aura un impact limité sur le secteur bancaire du pays, selon Fitch Ratings.

Il est peu probable que les banques subissent des risques significativement plus élevés, liés à la monnaie suite à une plus grande volatilité des taux de change. Car leur exposition à la monnaie étrangère est minime dans leurs activités domestiques, les prêts en monnaie étrangère sont presque entièrement liés au commerce et les dépôts en monnaie étrangère sont rares.

La libéralisation du dirham aura vraisemblablement un impact limité sur la stabilité macro-économique à court et à moyen termes.

Fitch rappelle que le nouveau régime du taux de change sera «graduellement progressif», ce qui entraîne une légère augmentation de la volatilité du dirham par rapport au panier de monnaie.

Les risques d’un ajustement net du dirham sont faibles, estime Fitch, car le taux de change est conforme aux fondamentaux, selon la dernière évaluation du FMI.

HD

Voir aussi

Maroc-Afrique-Europe : Convention BMCE BoA-CFCIM en faveur des entreprises

Le Groupe BMCE Bank Of Africa et la Chambre française de commerce et d’industrie du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.