Un hebdomadaire bulgare met en lumière l’impact positif des accords Maroc-UE sur le développement des provinces du sud

Maroc,UE,SEAE,Algérie,Polisario,ONU,Sahara

L’hebdomadaire bulgare Standart News a mis en lumière l’impact positif et visible des accords entre le Maroc et l’Union européenne (UE) sur le développement socio-économique des provinces du sud du Royaume.

L’UE a une nouvelle fois confirmé que la population des provinces du sud du Royaume du Maroc bénéficie pleinement des accords conclus entre Rabat et Bruxelles, souligne l’hebdomadaire dans un long article sur le dernier rapport annuel publié par la Commission européenne et le Service Européen de l’Action Extérieure (SEAE). La publication du rapport s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord sous forme d’échange de lettres, modifiant les Protocoles 1 et 4 de l’Accord d’association Maroc-UE, entré en vigueur le 19 juillet 2019, communément appelé ‘’Accord agricole’’.

Le journal fait observer que le rapport, qui contient une quarantaine de pages présentant les différents aspects des avantages que cet accord apporte à la population des provinces du sud du Royaume du Maroc, adopte un ton positif, qui n’est que le reflet de la qualité et de la fiabilité du partenariat entre le Maroc et l’UE.

Selon lui, les rédacteurs du document confirment l’approche adoptée par les autorités marocaines pour promouvoir l’ouverture économique de leurs provinces du Sud et en faire un véritable pôle d’attraction dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant entre l’UE, le Maroc et son continent africain d’appartenance.

Standart News relève que les données figurant dans le rapport attestent de l’impact positif et visible de l’Accord sur le développement socio-économique des provinces du Sud marocain et de leurs populations, en termes de croissance économique, de production et d’exportation de produits agricoles et de pêche, de création d’emplois et d’investissements.

A cet égard, poursuit la publication, le rapport met en exergue la dynamique vertueuse et la croissance rapide que connaissent ces régions et l’action menée par le Maroc pour le développement de ses provinces du Sud, dans le cadre du Programme de développement 2016-2021, à travers la mise en œuvre d’une multitude de projets d’envergure dans de nombreux domaines.

L’auteur de l’article n’a pas manqué de souligner que le document officiel de l’UE met en évidence les résultats considérables obtenus à différents niveaux et leurs multiples effets en termes d’investissements, de généralisation de la protection sociale à l’ensemble de la population marocaine, d’amélioration des conditions de travail, d’intégration socio-économique des femmes, de soutien vigoureux à la jeunesse, ou encore de développement des infrastructures.

Lire aussi
Covid-19: 4.495 nouveaux cas confirmés et 2.808 guérisons en 24H

Pour l’hebdomadaire, ce rapport constitue ‘’une reconnaissance de la part de l’Exécutif européen et du SEAE des efforts substantiels consentis par le Maroc dans ses provinces du Sud, compte tenu du souci d’une utilisation rationnelle et durable des ressources naturelles’’.

En démontrant le bénéfice avéré pour les populations du Sahara marocain tel que constaté et enregistré par les représentants de la Commission européenne et du SEAE, lors de leur visite en septembre 2021 au Maroc, notamment dans les provinces du Sud, le rapport représente un démenti cinglant de la part des institutions européennes aux thèses mensongères d’un soi-disant pillage des ressources des provinces du Sud véhiculées par les opposants à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, soutient le média bulgare.

Sur un autre volet, l’hebdomadaire fait remarquer que le rapport de l’UE met en avant les efforts du Maroc et ses réalisations en matière de défense des droits de l’homme au niveau national, ainsi que son rôle actif au niveau multilatéral, comme en témoigne le rapport annuel de l’UE sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde (2021).

Le document atteste également, poursuit-il, de la densité de la coopération Maroc-UE dans ce domaine, en citant de nombreux projets mis en œuvre dans le cadre de la Déclaration politique conjointe, adoptée par le Conseil d’association en juin 2019.

Concernant la question du Sahara marocain, relève la publication, le rapport rappelle le soutien résolu de l’UE au processus en cours au niveau de l’ONU pour le règlement de ce différend régional, et l’importance de faciliter la mission du nouvel envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, M. Staffan de Mistura. Il affirme l’engagement de l’UE à renforcer la coopération régionale et sa disposition à y contribuer.

Le rapport constitue de ce fait un affront infligé par la Commission et le SEAE à l’Algérie et aux séparatistes du Polisario, ayant récemment multiplié les manœuvres infructueuses visant à remettre en cause la légalité des Accords entre l’UE et le Maroc, couvrant les provinces du Sud du Maroc, et sonne comme une fin de non-recevoir envers l’Algérie et le Polisario de la part de l’Exécutif européen et du SEAE, qui attestent de la continuité des relations commerciales entre Rabat et Bruxelles, conclut l’hebdomadaire.

LR/MAP

Voir aussi

Chine,Maroc

Maroc-Chine | Un modèle de coopération sino-arabe et sino-africaine mutuellement bénéfique

La signature, mercredi, du “Plan de mise en œuvre pour la construction conjointe de l’initiative …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...