Archives d’étiquettes : Bassima hakkaoui

Les droits qui nous mobilisent

Les droits qui nous mobilisent

Tous pour protéger les plus vulnérables de la société: enfants et femmes, sans oublier les handicapés. Ce mois de novembre reste une période où on célèbre la Journée mondiale de l’enfant et la Journée mondiale de la lutte contre la violence faite aux femmes. Une campagne nationale allant dans ce …

Lire la suite »

Femmes : Prix Tamayuz

A l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la femme, la ministre de la Solidarité, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a annoncé la création, au nom de son ministère, d’un Prix d’excellence pour la femme marocaine, intitulé «Prix Tamayuz». Cette distinction sera attribuée le …

Lire la suite »

Premières Assises nationales sur l’enfance

Premières Assises nationales sur l’enfance

Benkirane appelle à sévir énergiquement contre tout abus visant les enfants. Visiblement très ému, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, s’adressant aux premières Assises nationales sur l’enfance, lundi et mardi 14-15 avril à Skhirate, sous le thème «Nos enfants, notre présent et notre avenir, protégeons-les», a appelé devant un parterre …

Lire la suite »

Egalité hommes-femmes L’heure au bilan

Egalité hommes-femmes L’heure au bilan

La concrétisation de l’égalité des sexes est sur le point d’aboutir. Cependant, des défis de taille restent à dépasser. La révision du Code de la famille comme celle du Code pénal s’imposent. La société civile doit interpeller les gouvernements pour qu’ils respectent leurs engagements. A l’occasion de la célébration de …

Lire la suite »

Les ONG féministes fustigent…

Les ONG féministes fustigent…

Entretien avec Najat Razi, présidente de l’Association marocaine des droits des femmes (AMDF) «Nous allons nous opposer à ce texte par tous les moyens» Najat Razi, présidente de l’AMDF, estime que le projet de loi 103.13 sur la «Lutte contre la violence faite aux femmes», élaboré par le département de …

Lire la suite »

Gouvernement «M’ra hachakom»

Ô rage, ô désespoir, ô sous-développement ennemi ! Ce cri de détresse (paraphrase de Corneille) nous est arraché par deux faits d’inégale importance, mais qui relèvent du même état d’esprit: l’abattage d’un arbre et l’annonce de la composition du gouvernement. Le petit fonctionnaire de la petite ville d’Essaouira qui a …

Lire la suite »

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.