Tamayuz : Un nouveau Prix pour la femme au Maroc

Un long chemin reste à parcourir pour la consolidation de la situation de la femme dans les domaines économique et politique, a indiqué, mercredi 8 mars à Rabat, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui.
Malgré les programmes et stratégies élaborés au Maroc en matière de promotion de la situation de la femme, l’autonomisation de celle-ci n’a pas atteint le niveau escompté, a relevé la ministre dans une allocution à l’occasion du lancement du Prix Tamayuz pour la femme marocaine.

Lors de cette rencontre, ont été installés les membres du jury du Prix «Tamayuz», regroupant des personnalités actives dans le domaine du développement social, en rapport avec des questions liées à la femme.
Ce prix annuel, qui rend hommage à la femme marocaine, célèbre la contribution de cette dernière au développement économique, social et politique, reconnaît ses efforts en matière de développement et encourage les femmes porteuses d’initiatives dans le monde des affaires.

Voir aussi

lutte contre le discours de haine,ONU-Maroc

Des médias argentins soulignent le rôle pionnier du Maroc dans la proclamation de la “Journée internationale de la lutte contre le discours de haine”

Plusieurs médias argentins se sont largement fait écho de l’adoption par l’Assemblée Générale de l’ONU …

Un commentaire

  1. ouzahra fatima

    les femmes non scolarisées , sans formations et en situations précaire avec un savoir ancestral valorisé méritent d’être soutenues pour la scolarisation et répondre aux charges familiales pour être indépendant de tout exploitation légale ……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.