Signature à Rabat d’une convention d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas

Une convention de coopération en matière d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas a été signé, lundi à Rabat, lors d’une rencontre entre le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et la ministre néerlandaise de la Justice et de la Sécurité, Dilan Zegerius.

Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre de l’activation du programme de coopération juridique et judiciaire entre les deux pays, vise à permettre le transfèrement d’une personne soupçonnée ou reconnue coupable d’avoir commis un crime d’un pays à un autre, indique un communiqué du ministère de la Justice.

Il s’agit d’un mécanisme efficace dans le domaine de la lutte contre la criminalité transfrontalière, lequel réduit les risques d’impunité et constitue un pilier essentiel pour renforcer la position du Royaume dans le domaine de la lutte contre la criminalité transcontinentale, ajoute-on de même source.

“Cette convention s’inscrit dans la continuité du protocole de coopération judiciaire entre les deux pays, et nous la considérons comme une grande appréciation pour le partenariat historique solide unissant le Royaume du Maroc et le Royaume des Pays-Bas”, a déclaré M. Ouahbi, cité dans le communiqué.

La 12ème RHN Maroc-Espagne renforce l’adhésion des deux Royaumes à un processus renouvelé de coopération bilatérale

A travers cette convention, “le processus judiciaire sera renforcé par la consolidation des mécanismes de lutte contre l’impunité transfrontalière”, a-t-il ajouté.

De son côté, la ministre néerlandaise a affirmé que “le crime organisé ne connaît pas de frontières et que les réseaux criminels internationaux travaillent de manière continue à renforcer leurs pratiques illégales en matière de trafic d’armes, de drogue et d’êtres humains. Ils changent en permanence leurs méthodes de contrebande, afin de transférer à l’étranger pour blanchiment l’argent acquis illégalement”.

“Cela s’applique également à nos services d’investigation, qui travaillent de plus en plus en étroite collaboration avec d’autres pays pour empêcher les criminels de chercher des refuges en dehors de leurs frontières”, a ajouté Mme Zegerius, qui était accompagnée d’une délégation de haut niveau.

“Avec ce document, nous renforçons les relations fortes que nous avons tissées avec le Maroc, et nous intensifions la lutte commune contre la criminalité transfrontalière organisée”, a-t-elle conclu.

Mondial 2022 | Le public, 12ème maillon de l’équipe du Maroc

Cette rencontre a été marquée par l’examen d’une série de questions liées à la coordination dans le domaine de la coopération judiciaire, à la lutte contre le crime organisé, au blanchiment d’argent, à la lutte contre les transactions bancaires suspectes, à la délinquance financière et à la confiscation des avoirs criminels.

Selon le communiqué, cette réunion avait pour but de renforcer les liens d’amitié, de faciliter la coopération juridique et judiciaire entre le Maroc et les Pays-Bas et d’échanger les connaissances, les expériences et les bonnes pratiques de manière à servir les intérêts des deux pays.

LR/MAP

,

Voir aussi

Oujda,PPS,Mohamed Nabil Benabdallah

Oujda | La protection sociale au menu d’un colloque du PPS

“La protection sociale, un pari sociétal” est le thème d’un colloque organisé, samedi à Oujda, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...