Registre national de l’Artisanat | Un total de 660.000 artisans identifiés

Un total de 660.000 artisans a pu être identifié, dont plus de 440.000 sont pré-immatriculés au niveau de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), a annoncé, mardi à , la ministre du , de l’ et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor.

“Le lancement du Registre National de l’ est une avancée majeure pour nous, parce qu’elle donne enfin un vrai statut aux artisans, mais est également un outil permettant leur inscription à la CNSS. A ce jour, nous sommes heureux de voir le nombre d’artisans identifiés atteindre 660.000 dont plus de 440.000 déjà pré-immatriculés à la CNSS”, a dit Mme Ammor lors d’une allocution à l’occasion de la signature d’une convention de partenariat avec le Groupe du Crédit Agricole , la Fédération des Chambres de l’ et la Maison de l’Artisan, portant sur l’inclusion financière des artisans.

En revanche, ce chantier se heurte à plusieurs challenges dont celui du faible taux de bancarisation des artisans, ce qui freine le processus de paiement des cotisations afférentes à l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et la réception des remboursements des frais médicaux, a-t-elle poursuivi.

Et de rappeler que les artisans font l’objet d’une grande mobilisation de la part du ministère, des organismes sous tutelle et des professionnels du secteur pour leur intégration dans le chantier stratégique de la généralisation de la couverture sociale, impulsé par Sa Majesté le .

Le secteur de l’artisanat emploie aujourd’hui environ 2,4 millions de personnes et contribue à hauteur de 7% au PIB national, ce qui lui confère un rôle socio-économique important, notamment dans les zones rurales et périurbaines, a-t-elle relevé.

“Notre vision pour le secteur porte sur l’amélioration de sa contribution à l’économie de notre pays en augmentant ses exportations vers les marchés internationaux. Ceci passe par plusieurs prérequis, à savoir l’amélioration de la compétitivité du secteur, sa modernisation et surtout sa structuration”, a fait savoir la ministre.

Revenant sur la convention signée, elle a noté que ce partenariat est très important au ministère, car il permet d’intégrer les artisans dans le circuit financier grâce à des offres bancaires adaptées tout en proposant une gestion spécifique des prélèvements et remboursements de l’AMO.

Cette collaboration n’est que la première étape vers un partenariat que nous voulons plus global et qui s’intégrera dans les actions déployées par le ministère et les entités sous tutelle pour améliorer la compétitivité des opérateurs de l’artisanat et faciliter leur accès aux marchés internationaux, a souligné la ministre.

Ce partenariat s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par le ministère pour améliorer les conditions de vie et de travail des artisans à travers d’abord, leur identification et leur inscription dans le , qui leur permettra dans un second temps l’accès à l’AMO et aux programmes de soutien lancés par l’État en faveur des artisans.

Cette convention, qui traduit la volonté des signataires et leur mobilisation totale pour accélérer ce chantier stratégique auprès des artisans en favorisant leur bancarisation et inclusion financière, vise à faire bénéficier tous les artisans inscrits au d’une offre de services adaptée mise en place par le Crédit Agricole du (CAM) et son établissement de paiement Al Filahi Cash (AFC), et ce, à travers les canaux physiques et digitaux de la banque présents dans tout le Royaume.

LR/MAP

Voir aussi

Marrakech,Global Capital Markets,AMMC

Marrakech | Ouverture de la Conférence internationale “Prévoir l’imprévisible – un trilemme pour les marchés des capitaux”

Les travaux de la Conférence internationale “Global Capital Markets – Expect the unexpected : a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...