ONU | Antonio Guterres tire la sonnette d’alarme sur la dégradation des océans

Nations-Unies : Antonio Guterres

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a tiré, mercredi, la sonnette d’alarme sur la dégradation des océans, à l’occasion du lancement de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (Décennie des océans).

L’océan fait face à des menaces sans précédent provenant de l’activité humaine, a affirmé M. Guterres à l’ouverture d’un événement de haut niveau organisé par la Commission océanographique intergouvernementale de l’Unesco, sous la thématique « A Brave New Ocean » (Un nouvel océan courageux).

“D’ici 2050, il y aura peut-être plus de plastique que de poissons dans les océans et tous les récifs de corail du monde pourraient mourir avant la fin du siècle si nous n’agissons pas maintenant”, a averti le chef de l’ONU, ajoutant que la protection et la gestion durable des océans est “cruciale” pour garantir les moyens de subsistance, sécuriser les ressources d’alimentation et éviter les catastrophes.

M. Guterres a rappelé en outre que plus de 80% des océans restent à explorer et à cartographier, déplorant que la science océanique ne reçoit qu’une “part minuscule” des financements alors que la restauration de l’environnement marin, a besoin aujourd’hui de connaissances et d’une révolution des sciences océaniques.

La pandémie du Covid-19 a montré encore davantage la fragilité et la vulnérabilité des sociétés et afin de “nous reconstruire et atteindre les objectifs de développement durable (ODD), nous devons arrêter de détériorer l’environnement dont nous dépendons”, a lancé le chef de l’ONU.

Restaurer la capacité des océans à nourrir l’Humanité et réguler le changement climatique est un défi déterminant, a-t-affirmé, notant que les résultats des efforts fournis en ce sens permettront “d’éviter la destruction de la biodiversité, de mettre en oeuvre l’Accord de Paris sur le climat et de réaliser les promesses des ODD”.

“Nous devons faire la paix avec la nature pour garantir un monde prospère équitable pour tous qui ne laisse personne sur le côté”, a-t-il plaidé.

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a relevé de son côté que la crise de la Covid-19 doit être l’occasion pour une prise de conscience générale parce qu’elle a révélé “plus que jamais la vulnérabilité de l’humanité et sa dépendance de l’environnement”, affirmant que les ODD, loin d’être un objectif souhaitable ou un idéal lointain qu’il faut atteindre, s’érigent en une “nécessité pour l’avenir de l’humanité et de plus en plus pour son présent”.

Le monde doit mieux connaître et mieux respecter les océans qui contiennent 97 % de l’eau sur terre et qui recouvrent 71% de la surface de la planète, a-t-elle préconisé, faisant observer que les océans constituent un bien commun de l’humanité écologique étant donné que ce “poumon bleu” de la planète absorbe 90% de l’excès de chaleur du réchauffement climatique, mais dont la “capacité arrive aujourd’hui à saturation”.

Les océans en tant que réservoir exceptionnel et encore largement méconnu de biodiversité sont aussi une ressource économique majeure qui assure la subsistance de plus de 3 milliards de personnes à travers le monde. Ils constituent aussi un bien culturel commun à l’Humanité, a-t-elle ajouté.

Elle a rappelé dans ce sens que les dirigeants de 14 États représentant près de 40% des côtes du monde se sont engagés le mois dernier à gérer de façon intégralement durable leurs zones océaniques d’ici à 2025, relevant que ce nouvel agenda d’action pourrait contribuer à sortir des millions de personnes de la pauvreté et à atteindre 20% des ODD.

L’inauguration de cet événement mondial de haute facture a été marquée également par les interventions du Prince Albert II de Monaco, du Président du Kenya Uhuru Kenyatta et de la Première ministre norvégienne Erna Solberg, qui ont souligné unanimement l’urgence d’intervenir pour renverser la tendance actuelle en vue d’éviter la destruction du patrimoine océanique mondial.

Cet événement se décline en plusieurs panels et tables rondes avec la participation de dirigeants mondiaux, de scientifiques, de philanthropes, de dirigeants des agences des Nations Unies et de personnalités sportives pour discuter des immenses défis et opportunités que l’océan offre pour réaliser le potentiel des Objectifs de développement durable et du rôle que la Décennie de l’Océan peut jouer pour relever ces défis.

Il a été marqué par le lancement de l’Ocean Decade Alliance « l’Alliance de la Décennie pour les sciences océaniques », un réseau d’éminents partenaires de la Décennie de l’océan qui ont affirmé leurs engagements envers l’océan pour la décennie à venir.

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a rejoint en tant que membre fondateur cette Alliance de la Décennie.

Cette Alliance, parrainée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, est le fruit d’une intense collaboration entre la Fondation et l’Unesco (Commission océanographique intergouvernementale (COI)- agence de coordination des Nations Unies pour la phase préparatoire de la Décennie).

La Décennie des océans est une initiative mondiale visant à approfondir les connaissances scientifiques sur la mer et à protéger la santé de l’océan. Elle a pour objectif notamment de soutenir la création des connaissances nécessaires pour protéger la biodiversité et le rôle central de l’océan dans la transition vers l’utilisation durable et équitable de ses ressources.

LR/MAP

Voir aussi

usa froid polaire

USA | Toujours un froid polaire, l’électricité progressivement rétablie

L’électricité était progressivement rétablie mais des centaines de milliers de foyers étaient toujours privés de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.