Militarisation des enfants | Le Polisario et l’Algérie au banc des accusés à l’ONU

matteo dominici rssg onu

L’expert en relations internationales, Matteo Dominici, a appelé la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies (RSSG) pour les enfants et les conflits armés, et le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à faire pression sur l’Algérie pour que cesse l’embrigadement des enfants soldats par le Polisario dans les camps de Tindouf.

Intervenant mardi 9 mars 2021, dans le cadre de la 46ème  Session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies, Dominici a déploré le sort des enfants enrôlés de force dans les milices du polisario, pointant du doigt la responsabilité directe de l’Algérie dans les violations commises à l’encontre de ces enfants et de l’ensemble des populations des camps de Tindouf. Mis au banc des accusés, le régime algérien fait face depuis début 2021, à un regain notable de la mobilisation populaire montrant que la marche entamée il y a deux ans, contre le régime en place, n’a pas faibli.

Ainsi, plusieurs centaines d’étudiants algériens ont manifesté, mardi 9 mars 2021, dans plusieurs villes algériennes, pour réclamer encore et toujours la chute du régime et le départ de ses symboles. Ces manifestations estudiantines, sont intervenues après l’arrestation de Sami Dernouni, opposant politique et figure emblématique du Hirak en Algérie. Cela ne fait que renforcer la détermination du peuple algérien de mettre fin à un système de gouvernance qui a coulé le pays. 

LR

Voir aussi

Suède,vaccin anti-Covid,Moderna

La Suède suspend le vaccin Moderna pour les moins de 30 ans

La Suède a annoncé mercredi suspendre « par précaution » le vaccin anti-Covid de Moderna …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.