Maroc-Mali : Raffermir des relations «de qualité»

Abdoulaye diop ministre affaires etrangeres mali

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a fait part, à New York, de la disposition de son pays à raffermir ses relations distinguées avec le Maroc. Il a ainsi mis en avant l’expérience «particulière» du Maroc, notamment dans les secteurs agricole et banquier. «Le Maroc est un pays important dans la région à la faveur de son expérience particulière qu’il partage avec les autres pays africains, notamment dans le domaine de l’agriculture», a-t-il souligné.

Diop a en outre indiqué que les pays africains, particulièrement ceux du Sahel, ont beaucoup à apprendre de l’expertise marocaine en matière de gestion des ressources en eau, relevant que le Maroc a franchi une avancée importante dans ce secteur.
Evoquant la question du Sahara, Diop a émis le souhait de voir les efforts des Nations Unies aboutir à une solution mutuellement acceptable qui «préserve l’intérêt» du continent et ses aspirations à la stabilité, la paix et l’entente.
Pour sa part, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a mis en exergue les relations d’amitié et de «confiance» qui unissent son pays au Maroc. Il a fait observer, dans ce contexte, que ces liens de fraternité et de coopération maroco-guinéens progressent au fil des années vers plus de raffermissement et de diversité.

HD

Voir aussi

Maroc Assemblée Générale des Nations-Unies

Droits de l’Homme | L’Assemblée Générale des Nations-Unies approuve une résolution présentée par le Maroc

A l’initiative du Maroc, l’Assemblée Générale des Nations-Unies a approuvé une résolution sur le rôle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.