Maroc | Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020 (LFR)

Financement extérieur Plus de 16,3 MMDH mobilisés en 2019

L’exécution de la Loi de finances rectificative (LFR) à fin décembre 2020 fait ressortir un déficit budgétaire de 82,4 milliards de dirhams (MMDH) ou 7,6% du PIB, en ligne avec les prévisions.

Ce résultat a été atteint malgré un certain nombre de contraintes et de contingences et dans le respect des engagements de l’Etat au titre de la stratégie de soutien des secteurs sociaux et économiques et de relance post-covid, précise le ministère dans sa dernière Situation des charges et ressources du Trésor (SCRT).

Malgré la non réalisation de certaines recettes, le taux d’exécution des recettes ordinaires, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, s’est situé à 103%, grâce au bon comportement des recettes fiscales.

L’exécution des recettes fiscales a dégagé une plus-value de 13 MMDH, ce qui a permis de compenser les moins-values constatées au niveau des recettes non fiscales, précise le ministère, ajoutant que cette plus-value est intervenue malgré la poursuite de l’effort de l’Etat en matière de remboursements des crédits de TVA, qui ont atteint 10,4 MMDH à fin 2020 contre 9,8 MMDH un an auparavant.

Pour sa part, l’exécution des dépenses s’est caractérisée par un effort de rationalisation des dépenses courantes au profit du renforcement de l’effort budgétaire dicté par la crise. En effet, malgré la hausse des charges de la compensation, les dépenses ordinaires ont été contenues à 231,9 MMDH, dégageant ainsi un taux d’exécution de 97,7% par rapport aux prévisions de la LFR 2020, grâce aux économies réalisées au titre des biens et services et des intérêts de la dette. 

Ces évolutions des recettes et dépenses ordinaires ont permis de réduire le solde ordinaire à près de -2,8 MMDH, contre une prévision de -15 MMDH, fait observer la même source.

En ce qui concerne les dépenses d’investissement, l’exécution de la LFR a été caractérisée par un effort d’investissement soutenu. Les émissions au titre de cette rubrique ont atteint un montant 85,9 MMDH, soit un taux de réalisation de 121,3%, en augmentation de 18,8% par rapport à l’année 2019. Ce montant recouvre, en plus des investissements traditionnels de l’Etat, la dotation prévue de 15 MMDH au profit du Fonds d’investissement stratégique appelé à jouer un rôle moteur dans la stratégie de financement de la relance.

LR/MAP

Voir aussi

DGI

LF-2021 | Maintien de l’effort d’atténuation de la charge fiscale

Les mesures fiscales introduites par la loi de finances (LF) n° 65-20 pour l’année budgétaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.