Les améliorations de revenus depuis le lancement du dialogue social ont bénéficié à 4,25 millions de personnes

Quelque 4,25 millions de personnes, dont 1,25 million de fonctionnaires et 3 millions de salariés du secteur privé, auront bénéficié des améliorations de revenus depuis le lancement du dialogue social, annonce lundi le département du chef du Gouvernement dans un communiqué.

Parallèlement aux mesures d’augmentation des revenus, la session d’avril 2024 ayant abouti à un accord signé entre le gouvernement d’une part, les centrales syndicales, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER ), a permis de réaliser un consensus autour des principes fondamentaux pour la mise en œuvre de la réforme des régimes de retraite, dont l’examen se poursuivra dans la perspective de la soumettre au Parlement lors de la session d’automne de l’année 2024, souligne la même source.

Le projet de loi organique sur la grève sera, à l’issue de cette session, soumis au Parlement lors de l’actuelle session de printemps et le gouvernement s’attèlera par ailleurs, en concertation avec ses partenaires sociaux et économiques, à l’examen de certains textes relatifs à la législation du travail, note la même source.

Cet accord couronne les efforts déployés par toutes les parties à travers la formulation de propositions et d’approches visant à parvenir à des solutions acceptables pour les dossiers revendicatifs soumis à l’examen, en vue d’améliorer la situation des salariés et de préserver la compétitivité de l’entreprise nationale et ses engagements sociaux, tout en parachevant la mise en œuvre des engagements contenus dans l’accord du 30 avril 2022 qui a jeté les fondements du dialogue social, ajoute le communiqué.

Suites du drame d’Essaouira : Une réunion pour l’encadrement des opérations de bienfaisance

L’accord de la session d’avril 2024, signé par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, les centrales syndicales représentées par le secrétaire général de l’Union Marocaine du Travail, M. Miloudi Moukhariq, le Secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs du Maroc, M. Enaam Mayara et le Secrétaire général de la Confédération Démocratique du Travail, M. Abdelkader Zaier; ainsi que les organisations et associations professionnelles des travailleurs, représentées par le Président de la CGEM, M. Chakib Alj et le président de la COMADER, M. Rachid Benali, concerne l’augmentation générale nette mensuelle de 1000 dirhams des salaires des travailleurs du secteur public qui n’ont pas encore bénéficié de l’augmentation.

Il concerne également la baisse de l’impôt sur le revenu (IR) pour l’ensemble des fonctionnaires et les salariés avec un impact mensuel allant jusqu’à 400 dirhams pour les catégories à revenu moyen, l’augmentation du SMIG d’une nouvelle tranche de 10%, qui vient s’ajouter à une augmentation précédente similaire, portant la revalorisation du SMIG à 20% depuis l’avènement de ce gouvernement et l’augmentation du SMAG agricole d’une nouvelle tranche de 10%, qui vient s’ajouter à une augmentation précédente de 15%, portant la revalorisation du SMAG agricole à 25% depuis l’avènement de ce gouvernement.

Maroc : Ces partis qui menacent de se désagréger...

Le Chef du gouvernement a souligné, à cette occasion, que la signature de l’accord de la session d’avril 2024 constitue un «évènement historique et consacre un nouvel acquis pour l’amélioration de la situation de la classe des travailleurs, que SM Le Roi, que Dieu l’assiste, a toujours appelé à entourer de la sollicitude nécessaire en vue de réaliser le développement et garantir l’équité sociale et la solidarité nationale ».

Il a également relevé que le gouvernement a veillé, depuis son investiture, à une action conjointe et responsable avec ses partenaires sociaux et économiques, dans le cadre de l’institutionnalisation du dialogue social, conformément à la Vision Royale éclairée érigeant le dialogue social en choix stratégique, soulignant que le gouvernement a fait preuve d’une volonté politique forte pour améliorer la situation matérielle et soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs dans les secteurs public, privé et dans les différents secteurs, conclut le communiqué.

LR/MAP

,

Voir aussi

Nasser Bourita,Mamadou Tangara,Gambie,Maroc

Nasser Bourita reçoit le MAE gambien, porteur d’un message écrit à SM le Roi du président de la Gambie

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...