L’égalité femmes-hommes, un axe majeur de la stratégie des droits de l’Homme au Maroc

Le Maroc a fait de l’égalité femmes-hommes un axe majeur de la stratégie nationale des droits de l’Homme, a souligné, mercredi à Marrakech, l’Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de l’Union Européenne au Maroc, Patricia Pilar Llombart Cussac.

Intervenant à la conférence régionale dédiée à la Budgétisation Sensible au Genre, organisée par le ministère de l’Economie et des Finances en partenariat avec ONU-Femmes, l’Agence Française de développement (AFD) et l’Union européenne (UE), sous le thème “la Budgétisation Sensible au Genre: Les Finances Publiques comme moteur du changement pour l’égalité”, Mme Pilar Llombart Cussac a cité le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 23e anniversaire de la Fête du Trône, qui a fait de l’égalité femmes-hommes un levier important pour la réalisation d’un développement humain, durable et inclusif au Royaume, affirmant que l’égalité femmes-hommes constitue une valeur “partagée et occupe une place de premier choix parmi les priorités inscrites dans la Déclaration Conjointe Maroc/Union européenne de juin 2019″.

Akhannouch s’entretient avec le premier ministre mauritanien

La diplomate européenne a relevé, dans une allocution par visioconférence, que la budgétisation sensible au genre joue un rôle central pour assurer l’effectivité des droits et libertés des femmes, en particulier ceux relatifs à l’autonomisation économique, et la mise en œuvre de divers programmes et chantiers.

Affirmant que l’Union européenne considère l’égalité femmes-hommes en tant qu’”un principe, une valeur et une mission pour une société inclusive et prospère”, Mme Pilar Llombart Cussac a indiqué que cette égalité est également “un objectif de notre politique étrangère.”

La diplomate européenne a également souligné que l’approche genre et l’effectivité des droits “changeraient la réalité de vie des femmes”, ajoutant que les efforts doivent se concentrer sur la valorisation des acquis et l’identification des meilleurs modèles de la budgétisation sensible au genre.

Dans ce sens, elle a salué les réalisations accomplies par le Centre d’Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre (CE-BSG) relevant du ministère de l’Economie et des Finances, “dont l’expérience est désormais reconnue aux niveaux national et international”.

Le FMI félicite le Maroc pour sa réponse face aux chocs négatifs de la guerre en Ukraine et de la sécheresse

Organisée durant deux jours, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la préparation aux Assemblées générales de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) en octobre prochain.

Cette rencontre, qui connait la participation de ministres, de hauts responsables de l’administration publique, des organisations et des experts internationaux, vise à mettre en exergue les différents volets relatifs à la budgétisation sensible au genre, qui représente un dispositif essentiel pour garantir l’équité, l’efficience et l’harmonie des politiques publiques, et à intégrer cette approche dans le processus d’élaboration et d’exécution du budget en tant que partie intégrante des réalisations et réformes entreprises par le royaume durant les dernières années.

LR/MAP

,

Voir aussi

révision code de la famille

Code de la Famille | La saisine Royale du Conseil Supérieur des Oulémas se démarque par son caractère inclusif, modéré et consensuel

La Saisine Royale du Conseil Supérieur des Oulémas, pour contribuer à la réflexion collective sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...