Le RNI “prêt” à travailler avec l’ensemble des partis qui partagent sa vision et ses principes

Elections 2021 Maroc,RNI,Aziz Akhannouch

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), arrivé en tête lors des législatives du 8 septembre, est prêt à œuvrer avec confiance et responsabilité avec l’ensemble des partis qui partagent ses principes et sa vision pour relever les différents défis sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé, jeudi à Rabat, le président du parti, Aziz Akhannouch.

Lors d’une conférence de presse au lendemain de l’annonce des résultats partiels de ces échéances, M. Akhannouch a relevé que le programme électoral du parti, qui comprends 5 engagements et 25 mesures, constituera la base des négociations avec les partis nationaux en vue de former une majorité forte et cohérente pouvant opérer une rupture avec le passé sur la base d’une vision commune et d’un programme gouvernemental ambitieux allant de pair avec la vision de SM le Roi et des attentes des Marocains.

L’objectif du parti est de former une majorité solide et capable de mettre en œuvre les grandes orientations et les projets structurants lancés par SM le Roi et de parachever le processus de développement sous la conduite du Souverain, garant de l’expérience démocratique au Royaume, a-t-il souligné.

“Le principal engagement du parti est de travailler sérieusement tant que nous jouissons de la confiance des citoyennes et citoyens, en vue d’améliorer leur quotidien, de réaliser leurs aspirations et de regagner la confiance en leurs représentants”, a ajouté le président du RNI.

“Le fil conducteur du projet du RNI est de proposer aux Marocains l’alternative à laquelle ils aspirent”, a fait savoir M. Akhannouch, notant que “notre but n’a jamais été de faire face à un courant politique ou à un parti précis, mais plutôt de répondre à l’initiative de militantes et militants du RNI aspirant à l’édification d’une formation forte qui interagit avec les attentes des citoyens.”

L’objectif du RNI, dans le contexte des répercussions de la pandémie de Covid-19, est de montrer la voie de l’espoir pour construire une société forte et résiliente aux aléas de la vie et qui prend soin des personnes âgées, des personnes en situation de handicap et des familles qui vivent dans la pauvreté et la précarité, a-t-il poursuivi.

“Nous avons la possibilité d’investir dans le système de santé, de promouvoir l’emploi, retrouver confiance en l’économie nationale, réformer le système d’éducation, retrouver la dignité et le respect entre les citoyens et l’administration” a-t-il soutenu, ajoutant qu’un grand travail reste à faire avec la nécessité de redoubler d’efforts en vue de concrétiser la vision du Souverain, de consolider les acquis de l’État de droit, de promouvoir l’économie nationale et de garantir l’égalité des chances à l’ensemble des citoyens”.

M. Akhannouch s’est engagé à travailler avec sérieux et dévouement en vue d’améliorer la vie des citoyens et de couper court à la discorde, à la stagnation et à la paresse, et de créer le changement que mérite l’ensemble des Marocains.

S’agissant de la participation au scrutin du 8 septembre, il a estimé que la hausse sensible du taux de participation malgré la situation sanitaire actuelle et l’état d’urgence sanitaire, témoigne de l’attachement des Marocains au processus démocratique dans leur pays.

“Le nombre record des électeurs, qui a atteint pour la première fois les 8,5 millions, est une expression claire de la volonté populaire d’accéder au changement”, a-t-il assuré, notant que l’arrivée du RNI en tête est un triomphe autant pour pour l’ensemble des Marocains que pour la démocratie.

“Les électeurs ont dit leur mot en participant au changement qui commence dès aujourd’hui”, a-t-il dit, soulignant que cette victoire est le fruit de cinq années de travail du RNI, consacrées à l’écoute des citoyens pour élaborer un programme électoral qui répond aux aspirations du pays.

LR/MAP

Voir aussi

Errachidia,BCIJ,Daech

Errachidia | Démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à “Daech” composée de trois extrémistes

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.