Le Maroc interpelle l’Algérie pour ses responsabilités internationales dans la question du Sahara Marocain

Nations Unies,Omar Hilale,Sahara marocain,Algérie-Maroc,Tindouf,Polisario

L’Algérie en tant que “véritable partie responsable de la création et du maintien du différend régional artificiel autour de la question du est appelée à s’engager pleinement dans le processus des tables rondes dans un esprit de réalisme et de compromis”, a déclaré lundi à Belgrade, l’ambassadeur représentant permanent du auprès des , .

«La participation de l’Algérie au processus politique en tant que véritable partie responsable de la création et du maintien de ce différend régional est la seule voie pour parvenir à la solution politique souhaitée», a affirmé M. Hilale qui réagissait aux propos provocateurs du Premier ministre algérien lors de la cérémonie commémorative de haut-niveau du 60e anniversaire du Mouvement des pays non-alignés.

L’Algérie est ainsi « appelée à assumer sa pleine responsabilité historique et à abandonner les options obsolètes et enterrées, et à s’engager pleinement dans le processus des tables rondes dans un esprit de réalisme et de consensus», a souligné l’ambassadeur Hilale.

Après avoir relevé que la prévention des conflits et le règlement pacifique des différends restent la pierre angulaire du Mouvement des non-alignés pour faire face aux défis de la paix et de la sécurité internationales, il a fait observer que « le Royaume, sur la base de ce principe, a de tout temps œuvré pour un règlement pacifique du différend régional artificiel autour du , sous les auspices exclusives des et dans le plein respect de son intégrité territoriale et dans le cadre de sa souveraineté nationale ».

Lire aussi
Droits de l’Homme | Près d’un millier d’ONG sahraouies saluent un espace de liberté régi par un cadre institutionnel et juridique crédible

Dans ce sens, il a rappelé que les résolutions du Conseil de sécurité ont donné une impulsion au processus politique des tables rondes, afin de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et reposant sur le compromis à ce conflit artificiel, précisant que « l’initiative d’autonomie dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du demeure la seule et l’unique solution à ce différend ».

Par ailleurs, l’ambassadeur Hilale a alerté la ministérielle du MNA sur “la situation humanitaire catastrophique qui prévaut dans les camps de Tindouf, où l’Algérie a abandonné ses responsabilités internationales envers cette population au profit d’un groupe armé séparatiste, en violation flagrante des règles du droit humanitaire ».

Il a appelé à cet égard la communauté internationale à agir pour obliger le pays hôte, l’Algérie, à permettre au Haut-Commissariat aux Réfugiés de procéder au recensement et à l’enregistrement de la population des camps de Tindouf, et de mettre fin au détournement systématique de l’aide humanitaire à destination de cette population séquestrée depuis plus de 45 années, et qui subit quotidiennement les pires violations de ses droits fondamentaux ».

Envoyé spécial : Taoufik El BOUCHTAOUI

LR/

Voir aussi

Investissement Étranger | L’essentiel du rapport de l’AMMC

L’AMMC organise des ateliers au profit des intervenants du marché des capitaux

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) a organisé, en présentiel et par visioconférence, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...