Le Maroc et la Guinée veulent doper leur coopération dans le domaine minier

Le Maroc et la Guinée veulent doper leur coopération dans le domaine minier

« Cette rencontre offre l’opportunité de tracer une feuille de route de coopération relative à la transformation, à la géologie et au contenu local, ainsi que d’échanger les expériences et les expertises en la matière dans le cadre du partenariat entre le et la  », a déclaré à la M. Rebbah à l’issue de cette entrevue.

La politique de contenu local élaborée par le gouvernement guinéen en collaboration avec plusieurs partenaires, notamment des banques régionales, est destinée à permettre une forte contribution des projets miniers à l’économie nationale et un renforcement des compétences, en premier lieu les travailleurs de l’industrie minière.

M. Rebbah a dans ce contexte mis en avant l’importance significative de l’expérience du contenu local, soulignant à cet effet la nécessité de mettre en place un cadre financier adéquat, de transformer le système d’ pour aller vers des guichets uniques aux niveaux régional et national, ainsi que de travailler sur l’ minier et générer de la valeur ajoutée par la valorisation des locales.

« On s’est mis d’accord pour que les équipes techniques commencent à travailler sur ces axes de coopération dans l’ambition d’aller plus loin dans le B to B, de créer une complémentarité en matière de manifestations et d’événements organisés dans les deux pays en la matière, et d’encourager les entreprises marocaines et guinéennes à travailler ensemble pour aller plus loin dans ce partenariat », a-t-il expliqué.

Lire aussi
Energie | Une nouvelle flambée des cours n’est pas exclue à court terme

Pour sa part, M. Magassouba a indiqué que ses entretiens avec le ministre marocain s’inscrivent dans le cadre du renforcement du dans le secteur minier et font suite à l’engagement des deux chefs d’Etat, le Roi Mohammed VI et le président , « pour que cette coopération historique et stratégique se transforme en projets concrets ». « Nous avons eu une discussion fructueuse sur les opportunités de projets concrets, dans l’espoir d’avancer dans tous les qui ont été initiés par nos chefs d’État et qui sont en train d’être mis en œuvre par les deux ministères et les services techniques concernés », a-t-il poursuivi.

Au terme de ces entretiens, un protocole de coopération a été signé par les deux ministres dans le domaine des et de la géologie.

Avec MAP

Voir aussi

Agriculture,Protection sociale,Sécurité sociale,Maroc

Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale (M. Sadiki)

Environ 800.000 agriculteurs sont inscrits à la sécurité sociale, sur 1,6 million d’agriculteurs ciblés, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...