L’Arabie Saoudite invité d’honneur du 18è Festival international Cinéma et Migrations d’Agadir

Arabie saoudite-Maroc,Festival international Cinéma,Agadir

Le Royaume d’Arabie Saoudite est l’invité d’honneur de la 18è édition du Festival international Cinéma et Migrations d’Agadir qui aura lieu du 13 au 18 décembre prochain.

Lors de cette grand-messe du 7e art, les cinéphiles et le grand public auront l’occasion d’apprécier le développement du cinéma saoudien, à travers la projection du film acclamé par la critique « Had Al Tar » du réalisateur Abdulaziz Alshlahei.

C’est aussi l’occasion de mesurer les avancées et les ambitions de l’industrie du cinéma et du divertissement dans le Royaume, selon un communiqué des organisateurs qui précise que le choix du pays invité d’honneur de cette année s’impose au vu des liens stratégiques et multiformes avec le Maroc.

« Les deux Royaumes entretiennent en effet de solides relations qui puisent leur force dans les liens fraternels unissant le Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salmane Bin Abdelaziz Al Saoud et SM le Roi Mohammed VI, ainsi qu’entre les deux peuples », a indiqué le directeur du festival, Aziz El Omari.

A Ryad et à Rabat, la volonté commune est clairement grande d’aller de l’avant pour promouvoir davantage ce partenariat et favoriser les échanges commerciaux, économiques et culturels, a souligné M. El Omari, rappelant que dans le domaine culturel, le cinéma est un vecteur important dans ce sens et les perspectives de collaboration sont énormes.

Lire aussi
Salon Halieutis : Pour une meilleure contribution halieutique dans l’économie bleue

L’Arabie Saoudite affiche, pour sa part, de grandes ambitions pour son rêve hollywoodien et déploie les gros moyens pour le concrétiser, en mobilisant quelque 64 milliards de dollars pour booster l’industrie du divertissement, une gigantesque « Entertainment City” sur 334 km², et une myriade de productions cinématographiques déjà complétées ou en tournage dans le pays, note le communiqué.

Et d’ajouter que « le dynamisme sans précédent du secteur est à l’image de l’ambitieux plan de réformes engagé par le Royaume pour accélérer la diversification de l’économie et le développement des investissements », notant que le tourisme et l’industrie du divertissement font ainsi partie des axes majeurs pour atteindre ces objectifs et favoriser la transformation de la société saoudienne, où les jeunes constituent une majorité.

Selon des projections, le nouveau secteur du divertissement pourrait générer jusqu’à 30 000 emplois directs, et plus de 100 000 emplois indirects. Le pays prévoit ainsi l’ouverture de 350 cinémas et de 2 500 à l’horizon 2030.

LR/MAP

Voir aussi

Prix de la culture amazighe,IRCAM

Rabat | Remise du Prix de la culture amazighe au titre de l’année 2020

L’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a organisé, vendredi à Rabat, la cérémonie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...