Flash Infos

L’accord de Skhirat, référentiel de premier ordre pour la Libye

L’accord de Skhirat, référentiel de premier ordre pour la Libye

Le président du Haut conseil d’État libyen Khaled Al Mechri a affirmé, lundi à Rabat, que l’accord politique signé en 2015 à Skhirat est considéré comme un référentiel de premier ordre pour la Libye.

“Toute initiative visant à promouvoir la mise en œuvre de l’accord politique ou à le développer sans aller à l’encontre de ses mécanismes d’action, sera bienvenue et peut être examinée en détail”, a souligné M. Al Mechri dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach.

“Nous examinons avec les frères marocains le dossier de la mise en application de l’accord politique et sa modification pour le mettre en phase avec l’étape actuelle, à travers les mécanismes adoptés”, a fait savoir le responsable libyen.

Par ailleurs, il a indiqué que le Haut conseil d’État libyen est en contact permanent avec la Chambre des conseillers, en ce sens qu’un plan intégré a été élaboré en vue de mettre en place une coopération entre les deux institutions de manière à développer l’action législative et échanger les expériences.

Il a en outre noté que ses entretiens avec M. Benchamach ont porté sur les moyens de promouvoir la coopération entre les deux pays et sur la situation interne en Libye.

Répondant à une question sur l’éventualité d’une rencontre avec le président de la Chambre des représentants libyenne, Aguila Saleh, qui effectue à son tour une visite au Maroc, M. Al Mechri a indiqué qu’il n’existe aucun arrangement ni coordination préalable en ce sens. Il a renchéri qu’il “n’est pas contre une rencontre avec les Libyens et l’ensemble des instances découlant de l’accord politique, y compris les membres de la Chambre des représentants”.

Pour sa part, M. Benchamach a souligné que la Chambre des conseillers aspire, à travers cette visite, à bâtir un partenariat solide entre les deux institutions, mettant en avant “un actif riche en chantiers et projets planifiés avant la pandémie de Covid-19”.

Ces entretiens ont été, selon lui, “l’occasion de réitérer la nécessité de poursuivre l’action bilatérale et l’engagement de l’ensemble des instances et institutions au Maroc en faveur de l’unité et de la stabilité en Libye”. “Nous sommes confiants en la capacité de nos frères libyens de surmonter les obstacles lors de la phase transitoire qui, nous l’espérons, ne durera pas très longtemps, afin de poursuivre l’établissement d’un Etat civil fort et stable, assumant pleinement son rôle en Afrique du Nord”, a-t-il dit.

Au cours de cette entrevue, il a été question de la nécessité d’engager des actions communes et de mettre à profit toutes les opportunités afin de renouveler l’accord politique de Skhirat, a fait savoir les responsable parlementaire, ajoutant qu’”ici au Maroc, nous sommes à la disposition des frères libyens pour apporter tout ce qui est à même de concrétiser ces nobles objectifs”.

Il a, dans le même sens, mis en avant les “liens forts et les points communs qui constituent un socle fort pour des relations perènnes” entre les deux pays, liés par l’histoire, l’identité commune, la religion et le destin commun.

LR/MAP

Voir aussi

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Nécessité de se concentrer sur les priorités fixées dans le discours du Trône

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a souligné la nécessité de se concentrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.