La menace du variant Delta est « bien réelle » en France

variant Delta,France

Alors que le représente désormais 20 pc des nouvelles contaminations en , le ministre français de la Santé a alerté contre « une menace potentielle » de reprise de l’épidémie du dès cet été.

« Il n’y a pas aujourd’hui de reprise épidémique », en , mais « la menace du est une menace qui est réelle. Elle pourrait venir gâcher nos vacances et gâcher l’été », a mis en garde dans des déclarations relayées par les du pays.

« Je lis parfois qu’il pourrait y avoir un risque de vague épidémique lié à ce variant contagieux à la rentrée de septembre ou d’octobre, je ne suis pas tout à fait sûr que nous ayons le temps d’attendre septembre ou octobre, il y a une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été », a affirmé le ministre de la Santé français qui s’est déplacé dans un centre de vaccination installé dans un centre commercial des Hauts-de-Seine.

Il a a invité, dans ce contexte, les Français à se faire vacciner « sans attendre », partout où ils peuvent le faire.

France | Macron dévoile le calendrier des réouvertures et la fin du couvre feu

« Ce genre d’opérations nous les multiplions sur vos lieux de vacances sur les lieux de loisirs et auprès des grandes compétitions sportives dans les bus qui vont dans les quartiers populaires ou la vaccination est parfois plus fragile qu’ailleurs mais également là où vous allez faire vos courses », a souligné le ministre qui a fait état de facilités pour les salariés ou membres de la fonction publique de prendre rendez-vous pour la vaccination sur leurs heures de travail sans que cela n’engendre d’impact financier.

« Il n’y a aucun frein qui existe aujourd’hui, nous avons des vaccins, nous avons des centres partout où vous êtes, vous avez un délai extrêmement long pour pouvoir recevoir la deuxième injection et vous pouvez recevoir les deux injections partout où vous les souhaitez », a indiqué le ministre qui a affirmé vouloir « sauver l’été des Français ».

Selon , près d’un million et demi de doses de vaccin étaient actuellement disponibles sur le territoire. « Des doses qui n’ont pas encore trouvé preneurs. Même s’il y a environ 200.000 Français qui reçoivent une première injection chaque jour », en .

COVID-19 | Dernier week-end de confinement en France

Alors que la décrue épidémique se poursuit en France depuis plusieurs semaines, les autorités sanitaires avertissent de la possibilité d’une quatrième vague à la rentrée en raison de la diffusion rapide du , qui représente désormais environ 20% des nouveaux cas.

Depuis le début de la campagne de vaccination fin 2020, 34.103.180 personnes ont reçu au moins une injection (soit 50,6% de la population totale) et 23.270.971 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 34,5% de la population), selon les derniers chiffres de l’agence Santé publique France.

Le gouvernement français s’est fixé pour objectif de faire vacciner 85% des personnes âgées de plus de 50 ans et des adultes atteints de comorbidité, 75% des adultes avec au moins une dose, soit 40 millions de personnes, et 66% avec un schéma vaccinal complet, soit 35 millions d’individus d’ici la fin du mois d’août.

LR/MAP

Voir aussi

RASD,William Ruto,Kenya

Le Président William Ruto “coupe les ponts” avec les séparatistes de la pseudo “RASD”

La décision du Président de la République du Kenya, M. William Ruto, de révoquer la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...