samedi 20 janvier 2018
Flash Infos

Merry Krimau, ancien joueur de l’équipe internationale

«Le Onze national a fait le spectacle et la différence contre la Côte d’Ivoire»

L’international marocain, Merry Krimau, a commenté à chaud, pour Le Reporter, le résultat du match Maroc-Côte d’Ivoire, à l’issue duquel le Maroc a décroché son billet pour la Coupe du Monde Russie 2018.

Les Lions de l’Atlas ont eu raison des Eléphants lors du match qualificatif pour la Coupe du Monde, au stade Houphouët-Boigny. Quel est votre sentiment, après cette victoire?

Le Onze national a fait le spectacle et la différence contre la Côte d’Ivoire, lors du match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de football prévue en Russie en 2018. C’est une nouvelle équipe nationale qu’on a admirée au stade Félix Houphouët-Boigny. La métamorphose des Lions de l’Atlas est le résultat d’un travail de longue haleine, entrepris par le sélectionneur national Hervé Renard et l’ensemble du staff technique et médical de l’équipe, ainsi que de l’implication des responsables de la Féderation Royale Marocaine de Football (FRMF). Ces derniers ont en effet été au plus près des joueurs, ce qui a incité ces derniers à donner le meilleur d’eux-mêmes.

D’aucuns estiment que la qualité de la pelouse du stade Houphouët-Boigny à Abidjan aurait pu jouer de mauvais tours aux Lions de l’Atlas. Qu’en pensez-vous?

En effet, lors de ce match, les Eléphants ont montré un niveau assez moyen sur le terrain. La sélection nationale a fourni un effort non négligeable pour remporter ce duel, sachant que la qualité de la pelouse était déplorable, ce qui aurait pu jouer en défaveur de l’équipe marocaine.

Pensez-vous que la sélection nationale est suffisamment armée pour réaliser une percée en Russie? 

Oui, les Lions de l’Atlas iront en Russie pour participer à la Coupe du Monde. Ce déplacement ne doit pas pour autant être considéré comme un séjour touristique. Hervé Renard et son équipe doivent prendre conscience qu’ils sont tenus par une obligation de résultats vis-à-vis du peuple marocain.   

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Ali Sedjari, président du Groupement de Recherche sur Espace et Territoire GRET)

«Si on effectue des missions de contrôle strictes, il ne restera plus personne dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.