Guantanamo : Chaqqouri rapatrié en juin

En dépit de l’opposition farouche des Républicains, le Pentagone se prépare à extrader, en juin prochain, une dizaine de détenus de la prison de Guantanamo, à Cuba, dont le Marocain Abderrahmane Younès Chaqqouri accusé d’être un «proche associé» de l’ex-leader d’Al Qaïda, Oussama Ben Laden. Selon The Washington Post, Abderrahmane Chaqqouri, détenu depuis 2002, figure sur la liste des «libérables». Toujours selon le quotidien américain, Chaqqouri aurait refusé son extradition vers le royaume, sous prétexte qu’il allait être soumis à des «actes de torture», souligne The Washington Post.

Arrêté en 2001 au Pakistan, il était accusé d’être un «proche associé» d’Oussama Ben Laden (tué lors du raid américain de 2011 au Pakistan). Accusation qu’il a toujours rejetée.
Seulement voilà, Abderrahmane Chaqqouri (de son vrai nom), 46 ans, originaire de Safi, est soupçonné par les services nationaux d’avoir contribué à la formation du Groupe islamiste combattant marocain (GICM) affilié à Al-Qaïda. D’où sa crainte d’être extradé vers son pays. En cas de libération, Chaqqouri sera le dixième détenu marocain à être extradé de Guantanamo.

Voir aussi

youssef amrani

Le Maroc et l’Afrique du Sud peuvent contribuer effectivement à l’essor économique de l’Afrique

Le Maroc et l’Afrique du Sud disposent des ressources et des moyens humains et techniques …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.