Ghana/ Iftar interconfessionnel | Appel à la promotion des valeurs de tolérance prônées par le Maroc

Ghana,Respect des religions

Les responsables des religions monothéistes au Ghana ont appelé à promouvoir les valeurs de tolérance et de fraternité prônées par le Maroc.

Intervenant lors d’un iftar interconfessionnel organisé par l’Ambassade du Royaume à Accra, le président de la section ghanéenne de la Fondation Mohammed VI pour les Oulémas Africains, Cheikh Mustapha Ibrahim, a souligné que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, entendait par la création de cette Fondation, de diffuser un modèle basé sur les principes d’ouverture, de modération et de tolérance, en vue d’immuniser les pays africains frères contre les doctrines extrémistes qui engendrent la violence et le terrorisme.

Il a précisé que les activités et les actions des différentes sections africaines de la Fondation, notamment celle qu’il préside au Ghana, vont dans ce même sens.

De son côté, le Nonce Apostolique, l’Archevêque Henryk Jagodzinki, a appelé à une action concertée entre les représentants des trois religions monothéistes au Ghana pour promouvoir les valeurs de la paix et du vivre ensemble pour faire face à la montée de la menace terroriste dans la religion.

Pour sa part, le Rabbin chef de la Maison d’Israël au Ghana, Yisroel Noach Majesky, a exprimé sa joie de participer pour la première fois au Ghana à un Iftar et d’observer de plus près la pratique musulmane du jeûne et de la prière.

Il a également indiqué que la Maison d’Israël au Ghana soutiendrait toute initiative visant à promouvoir les valeurs de tolérance et la fraternité.

Prenant la parole à cette occasion, l’ambassadeur du Royaume à Accra, Imane Ouaadil, a rappelé que le mois du Ramadan est une période sacrée de renouveau spirituel et un rappel du devoir d’entraide et de générosité envers les plus démunis.

“Dédié au jeûne, à la prière et à l’aumône, le mois du Ramadan est aussi une occasion pour renforcer les liens spirituels que nous partageons en tant que Musulmans, Chrétiens et Juifs”, a-t-elle souligné.

La diplomate a affirmé que “le Maroc et le Ghana, tous deux profondément attachés aux valeurs de compréhension mutuelle, de fraternité humaine et de coexistence harmonieuse, ont, tout au long de leur histoire, expérimenté, enseigné et défendu la fraternité parmi les Fils d’Abraham”.

LR/MAP

Voir aussi

Algérie,LADDH,Hirak

L’Algérie traverse une période “sombre et dangereuse”

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) a averti, mardi, que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.