Fès Gate 2024 | Hommage à des Femmes et Hommes qui font la fierté du Maroc

Comme chaque année depuis 14 ans, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’Association Bouabate Fès rend un hommage appuyé à des femmes et des hommes qui font la fierté du Maroc et contribuent à son développement, du mieux qu’ils peuvent.

Fidèle à sa mission, l’Association Bouabate Fès a organisé la 14ème édition des Trophées «Fès Gate», vendredi 8 mars 2024 dans une des grandes salles des fêtes de la ville.

Pour faire de cet événement une réussite, la Présidente de l’Association, Leila Bennis, n’a pas lésiné sur les moyens. En effet, outre la Présidente, tous les membres du Bureau de l’Association se sont mobilisés et d’importants moyens humains et logistiques ont été mis en place, pour le confort des honoré(e)s et invités de Fès Gate 2024.

Après récitation des versets du Saint Coran par la jeune Meryem Mezgha, élève à l’Organisation Alaouite pour la Promotion des non-voyants au Maroc, il a été procédé à l’entonnement de l’hymne national, marquant ainsi le coup d’envoi officiel de la cérémonie «Fès Gate 2024».

14 éditions et toujours la même dynamique

Prononçant le mot d’ouverture, la Présidente de l’Association Bouabate Fès, a souligné le contexte particulier dans lequel se tient cette célébration. «Alors que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, se lance dans des chantiers structurants majeurs comme la réforme du Code de la famille, la généralisation de la couverture sociale, ou encore de grands projets d’infrastructures, la situation mondiale reste marquée par les conflits et la montée de la haine», a relevé Leila Bennis, ajoutant que la Cérémonie de remise des Trophées Fès Gate 2024, «(…) est un évènement d’autant plus symbolique qu’il vient célébrer les avancées réalisées par le Royaume et rendre hommage aux personnalités, femmes et hommes, ayant marqué de leurs empreintes le développement du pays», a-t-elle souligné.

Leila Bennis a annoncé, à cette occasion, que la 15ème édition de ces Trophées qui se tiendra en mars 2025, sera marquée par la publication d’un Livre de référence qui reviendra sur toutes les personnalités honorées depuis le lancement des Trophées Fès Gate. Il s’agit d’un ouvrage qui se veut une véritable célébration des Marocains ayant marqué l’histoire du pays.

Plusieurs personnalités honorées

La première figure à avoir été honorée par l’Association Bouabate Fès est Rabiha Fathennour, qui s’est vue attribuer le Prix Magistrature. Dans une allocution prononcée à cette occasion, la lauréate du Trophée Fès Gate 2024 a remercié le Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) pour avoir placé sa confiance en elle afin qu’elle puisse représenter le corps judiciaire à la cérémonie de remise des Trophées organisées par l’Association Bouabate Fès, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

«Je remercie Madame Leila Bennis et les membres de l’Association Bouabate Fès pour l’immense honneur qu’ils me font aujourd’hui en me décernant ce Trophée. La femme marocaine ne manque ni de compétences ni de savoir-faire et encore moins de volonté pour occuper les postes à forte responsabilité, encore faut-il avoir confiance en les compétences professionnelles et intellectuelles de la femme», a souligné Rabiha Fathennour.

Nommée Procureur du Roi au Tribunal de 1ère Instance de Mohammedia en 2021, Rabiha Fathennour a été la première femme marocaine à occuper une telle fonction au niveau national. Avant sa nomination en 2021, elle a été Adjointe du Procureur du Roi au Tribunal correctionnel de Aïn Sebaa.

Connue pour sa grande compétence et sa rigueur, Rabiha Fathennour s’investit pleinement pour les droits des femmes et des enfants. La lauréate du Trophée Magistrature est aussi spécialiste dans la médiation familiale et détient un nombre important de diplômés dans divers domaines afférents à son expertise. C’est dire si le Comité des Sages de l’Association Bouabate Fès a vu juste en attribuant le Trophée Magistrature à cette grande juriste qui justifie d’un parcours professionnel riche et d’une expérience solide.

Le Trophée Magistrature a été remis à Rabiha Fathennour par Carine Foeller-Viallon, Consule générale de France à Fès, Majda Daoudi, Membre du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et Rachida Hlimi, Procureure Générale à la Cour d’Appel du Tribunal de Commerce de Fès. 

La deuxième personnalité à avoir été honorée en cette soirée du 8 mars 2024 par l’Association Bouabate Fès à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes est Karim Benabdesslam, qui a reçu un Prix Spécial du Jury des mains de Annie Lazrak, Présidence du Centre Al Manar, Bahaa Rami ex-membre de la Wilaya de Fès-Meknès et Aziza Tarik, actrice économique.

Agé de 33 ans, ce jeune marocain est atteint d’autisme depuis l’âge de 3 ans. En 2021, son nom est rentré dans l’Histoire puisqu’il a réussi à décrocher un doctorat, devenant ainsi le premier Marocain autiste à atteindre ce niveau académique. Reçu en audience par SM le Roi Mohammed VI, Karim Benabdesslam travaille à la Bibliothèque Royale depuis 2012.

Pas facile de s’intégrer socialement quand on souffre d’autisme. Et pour cause, les personnes atteintes de ce trouble ont, dans la plupart des cas, des difficultés intellectuelles. Ce n’est pas le cas de Karim. Par sa persévérance et celle de sa mère qui l’accompagne de tout son amour maternel, ce jeune homme qui mérite tout le respect, a réussi à surmonter toutes les difficultés.

Karim Benabdesslam est un exemple vivant qui prouve que le handicap n’est pas un frein à la réussite, l’excellence et les grands diplômes. De plus, c’est un grand artiste doté d’une belle voix, qui maîtrise tout le répertoire du Malhoune (mais pas seulement) et en a fait sa 2ème passion.

Plusieurs autres Trophées ont été décernés par l’Association Bouabate Fès, vendredi 8 mars 2024 à Fès.  Ainsi, le Prix Recherche et Développement (R&D) est revenu à Najat Moukhtar, Adjointe à la Direction Générale de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). 

Native de Taounate, Najat Moukhtar est parvenue à signer une belle success-story marocaine dans les arcanes des institutions onusiennes, grâce à sa forte volonté de bâtir une carrière scientifique et académique qui l’a propulsée vers des fonctions internationales de haut rang.

Débutant son parcours à l’Université Mohammed V de Rabat, la Directrice Générale Adjointe de l’AIEA s’envole ensuite pour la France où elle décroche un Doctorat en science des aliments à l’Université de Dijon, avant d’obtenir un deuxième Doctorat, cette fois-ci en nutrition et endocrinologie à l’Université de Laval au Canada. Elle part ensuite aux Etats-Unis pour y suivre une formation postdoctorale à l’Université Johns Hopkins.

En 2001, Najat Mokhtar opère  un virage vers le travail onusien. Elle postule pour le poste d’administrateur technique à l’AIEA. Cette expérience à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique va durer jusqu’en 2007.  A l’issue de cette riche expérience, Najat Moukhtar retourne au Maroc pour occuper le poste de responsable des sciences à l’Académie Hassan II des sciences et des techniques, une expérience qui l’a menée à coordonner la stratégie nationale sur l’éducation et la recherche.

L’année 2019 viendra couronner son parcours à l’Agence onusienne, avec sa nomination au poste de Directrice générale adjointe chargée des sciences et des applications nucléaires à l’AIEA. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Le Prix Recherche et Développement de l’Association Bouabate Fès a été remis à Najat Moukhtar, par Fathia Bennis membre de Bouabat Fès et Fatima Agnaou, représentant la Fondation BMCE Bank.

S’exprimant à cette occasion, elle a souligné que le Maroc dispose d’un savoir-faire énorme dans tous les domaines, ajoutant que les femmes ont leur mot à dire dans le développement du Maroc. «Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont fait confiance et m’ont épaulée. Je dis aux jeunes Marocains, rêvez grand vous finirez par réaliser vos rêves et vos ambitions», a-t-elle dit en remerciant sa famille et en particulier son époux pour avoir été  toujours là, à ses côtes, même dans les moments difficiles.  

Vice présidente de la Chambre des Conseillers pour le compte de la CGEM (Commission de l’enseignement, des affaires culturelles et sociales), Neila Tazi a été honorée par l’Association Bouabate Fès qui lui a décerné le Prix «Art et Culture».

Pionnière, à plus d’un titre et dont le parcours ne peut que laisser admiratif, Neila Tazi est titulaire d’un Bachelor en Business Administration. Née aux Etats-Unis (Washington) et fille d’un haut fonctionnaire à la Banque Mondiale, Neila Tazi n’a cessé de gravir les échelons tant dans la sphère entrepreneuriale que politique.  Première femme élue Vice-Présidente à la Chambre des Conseillers en 2015, elle est aujourd’hui Présidente de la Fédération des Industries Culturelles et Créatives.

Neila Tazi a créé sa première entreprise en 1992, A3 Communication, qui est devenue depuis un groupe avec des activités internationales.  Neila Tazi est également connue pour être la co-fondatrice du Festival Gnaoua des Musiques Sacrées d’Essaouira, 3ème Festival du continent et 6ème à l’échelle mondiale.  

Le Prix «Art et Culture» a été décerné à Neila Tazi par Naoufal Jellal Directeur Général Délégué des Eaux Minérales d’Oulmès et Sabah Chraibi, Présidente de la Fédération pour la Promotion du Statut Economique de la Femme (Resofem).

«Je remercie tous les membres de l’Association Bouabate Fès, Femmes et Hommes, pour m’avoir gratifiée de ce Prix qui traduit l’intérêt porté par cette ONG et sa Présidente Leila Bennis, aux questions liées aux droits des femmes. Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer ma fierté quant à la place qu’occupe la femme marocaine en 2024, grâce à la conjugaison des efforts de tous», a dit Neila Tazi, tout en rappelant que la femme joie un rôle majeur dans la consolidation de la démocratie et du développement. 

Le Trophée Média qui récompense des figures ayant marqué le champ médiatique national, est revenu à Mounia Belarbi. Dans l’équipe des journalistes francophones, elle est arrivée à Radio Médi1 en 1991 pour un Stage  de fin d’études. Avant d’être happée, au bout d’un mois seulement, par la magie des ondes.

Bouabate Fès | Abdelali Berrada remporte le Trophée Fès Gate 2024 (catégorie économie sociale)

Depuis 33 ans maintenant, la grande  journaliste et animatrice radiophonique, Mounia Belarbi, captive les auditeurs au quotidien, avec sa voix emprunte à la fois de douceur et d’assurance. Elle dirige aujourd’hui la rédaction francophone de Radio Médi1, en tant que Rédactrice en Chef. Avant d’intégrer Radio Médi1 et tout de suite après avoir décroché son baccalauréat, Mounia Belarbi a effectué des stages dans plusieurs journaux  et contribué à la création d’autres au Maroc.

Recevant son Trophée des mains de Mohamed Seddik Maâninou, écrivain et journaliste, Touria Tazi, actrice associative et Bahia Amrani, Directrice du Groupe Le Reporter, Mounia Belarbi n’a pas caché son émotion de se voir attribuer une telle distinction de la part de l’Association Bouabate Fès. «Je suis très honorée de figurer parmi les honorées des Trophées Fès Gate 2024. Beaucoup de femmes mais aussi d’hommes œuvrent au quotidien pour faire avancer notre pays. Ces personnes doivent être félicitées pour le travail qu’ils font pour un Maroc meilleur», a dit Mounia Belarbi.

Le Trophée Afrique a été attribué à la Directrice Générale de la plateforme One Africa Forums, par Siham Benhamane Directrice de BE2S Engineering, Khadija Janati, Présidente du Forum d’Ifrane et Belhaj Abdelmajid, trésorier de l’Association Bouabate Fès.

Férue de l’économie et du Marketing, Hind Sidki contribue activement à travers cette plateforme, au renforcement de la coopération Sud-Sud. Diplômée en gestion-administration, elle a occupé des postes de responsabilité dans divers entreprises.  

One Africa Forums (précédemment i-conférences) est organisateur de forums économiques dédiés exclusivement au développement de l’Afrique avec un focus sur les pays de l’Afrique francophone. Des forums de portée internationale qui visent la promotion de la coopération Sud-Sud et l’intégration économique du continent. Forts d’un réseau de plus de près de 100.000 dirigeants africains, nos forums réunissent les acteurs du secteur public et privé et met à l’honneur les meilleures pratiques sur le continent en donnant la parole aux pays africains. Sur invitation des gouvernements africains qui partagent cette vision, les forums de One Africa se tiennent en présentiel dans plusieurs villes africaines.

Le Trophée Education a été remis à Najib Zerouali Ouariti, par Dr. Mohamed Bouzlafa, Doyen de la Faculté de Droit de Fès et Asmae Khoulani, Présidente du Conseil régional des notaires Fès-Sefrou.

Titulaire d’un doctorat en médecine à Rabat (avril 1975), d’un certificat ‎de chirurgie générale à Nancy en décembre 1979 (major de promotion), il a obtenu en 1981, le diplôme de réparation juridique du dommage corporel ‎à l’Institut médico-légal de Nancy.‎

Najib Zerouali Ouariti a exercé en tant que maître-assistant de chirurgie à la faculté ‎de médecine de Casablanca en 1979, avant de devenir Professeur agrégé de ‎chirurgie en 1985, puis chef du laboratoire d’anatomie en 1986.‎ Il a également assuré la fonction de Président du comité audiovisuel en ‎‎1986, avant d’occuper le poste de vice-doyen de la faculté de médecine de ‎Casablanca en février 1989, de professeur titulaire de chirurgie (juillet ‎‎1989) et de doyen de la faculté de médecine de Casablanca en février 1992.‎

Zerouali Ouariti a également assuré en 1986, les fonctions de chef du service ‎des urgences chirurgicales viscérales et brûlés, et de chef du service des ‎urgences.‎ Il a également assuré les fonctions de Vice-président de la ‎fondation marocaine de recherche médicale, de président de la conférence des ‎doyens et des directeurs des instituts et facultés de médecine du Maghreb, de ‎vice-président de la CIDMEF, de vice-président de l’association des ‎enseignants du CHU Averroès et de coordonnateur de la maîtrise maghrébine de ‎pédagogie des sciences de la santé.‎

Le 14 mars 1998, il est nommé ministre de l’Enseignement supérieur, de la ‎formation des cadres et de la recherche scientifique. Le 6 septembre 2000, il ‎est reconduit dans ses fonctions de ministre de l’Enseignement supérieur, de ‎la formation des cadres et de la recherche scientifique. Il sera nommé en 2002, ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics, puis Ambassadeur du Maroc en Tunisie.

Le Trophée Culture et Melhoune, il est revenu à Majda El Yahyaoui. Cantatrice de Melhoun formée auprès de grands maîtres tels que Houcine Toulali, Mohamed El Ouadi, et Mohamed El Khyati. Majda El Yahyaoui que l’Association Bouabate Fès a tenu à honorer lors de la cérémonie Fès Gate 2024, est l’une des chanteuses de Melhoun les plus reconnues au Maroc et a remporté plusieurs récompenses. Depuis plusieurs années, l’artiste ne cesse de mettre en avant le patrimoine national et les musiques traditionnelles marocaines.

Le Trophée Culture et Melhoune a été remis à Majda El Yahyaoui par Haj Abdellah Slaoui, membre de l’Association Bouabate Fès, Loubna Benchekroun, artiste-peintre et Ilham Bennai, Gynécologie à Fès.

Le Prix Economie Sociale, a été décerné à Abdelali Berrada, Président-Fondateur de Logismed, par Omar Tajmouati, Président de l’antenne  régionale de la CGEM au niveau de Fès-Meknès et Halima Aazzaz, membre de l’Association Bouabate Fès et Majda Aqbab, épouse du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi.

Après une licence en sciences économiques à l’université Hassan II de Casablanca (1971), Abdelali Berrada obtient un diplôme de l’Institut des Administrations d’Entreprises de Paris (IAE) en 1975 et de 3ème cycle de gestion de l’Université Paris Dauphine en 1979.

Il est expert en management, avec une vaste expérience internationale dans des fonctions de direction générale de PME, en particulier dans l’Industrie de l’habillement. De 1983 à 1992, il est enseignant de stratégie de l’entreprise et de théorie des organisations à l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administrations des Entreprises (ISCAE).

De 1993 à 2004, Ali Berrada prend la Direction générale de l’Association des Industries Textile et Habillement (AMITH). De 2005 à 2009 il enseigne à l’école d’ingénieur l’ESITH le commerce international. A la fin de 2004, il intègre l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en tant qu’expert national et international et ce, jusqu’à 2017, période pendant laquelle il a été en charge de plusieurs projets : création et accompagnement de consortiums d’exportation et de clusters, industrie du cuir à Fès, produits du terroir, diversification des exportations hors hydrocarbures en Algérie.

Le Trophée Institutionnel est revenu à Mounia Boucetta. Chargée de mission au Cabinet du Président-Directeur Général de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), Mounia Boucetta décroche son baccalauréat en 1985, avant d’intégrer l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs, d’où elle sort cinq ans plus tard (1990) ingénieure d’Etat, option génie des procédés industriels.

A la fin des années 2000, Mounia Boucetta  est nommée Directrice du commerce intérieur au sein du ministère du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies.  Le 5 avril 2017, elle est nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le gouvernement El Othmani.

Le Trophée Institutionnel, dans le cadre de la cérémonie Fès Gate 2024, a été remis à Mounia Boucetta par Latefa Chihabi, Secrétaire Générale de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Nadia Iraki, Directrice Générale de l’Agence Nationale des Ports (ANP) et Mustapha Cherradi, Conseiller en management, contrôle interne, hygiène et sécurité industrielles.

Dans une allocution de circonstance, Mounia Boucetta et après avoir remercié chaleureusement l’Association Bouabate Fès pour ce Trophée, a dédié ce Trophée à sa famille et ses proches qui lui ont apporté tout le soutien nécessaire depuis le début de sa carrière. Mounia Boucetta a particulièrement adressé un message de remerciements à sa mère, soulignant que sans son soutien, elle ne serait pas là ou elle est aujourd’hui. «Je présente ce Trophée à toutes les femmes marocaines et à ma fille qui représente la nouvelle génération, celle qui portera le flambeau de l’édification du Maroc de demain», a-t-elle dit en guise de conclusion.

Après Mounia Boucetta, ce fut autour de Latifa Yaacoubi de recevoir son Trophée Fès Gate 2024, dans la catégorie Développement Durable. Il s’agit de la Directrice Générale de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (l’ANDZOA).

Nommée à la tête de l’ANDZOA en septembre 2023, Latifa Yaacoubi est loin d’être une nouvelle venue dans le domaine, puisqu’elle a occupé précédemment le poste de Directrice de l’espace arganier à l’ANDZOA.

Surnommée la Dame de Fer, Latifa Yaacoubi est une figure éminente dans la lutte pour les droits du travail et l’autonomisation des femmes dans la région de Souss Massa au Maroc.

Elle se distingue par son engagement aussi envers la préservation de l’héritage de l’arganier marocain.

Le Trophée Femme de l’Année 2024 attribué par l’Association Bouabate Fès dans le cadre de la Cérémonie annuelle «Fès Gate» organisée depuis 2009 à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, a été décerné à Rajae Naji Mekkaoui, Ambassadeur du Maroc au Vatican.

Tout d’abord, il convient de souligner que la Femme de l’Année de l’Association Bouabate Fès est choisie par Abdelhaq Lamrini, Membre d’Honneur de l’Association.

Native de la ville de Ouazzane, elle est diplômée en droit et a obtenu une spécialisation en droit civil et commercial, en plus d’un doctorat.

Fès Gate 2024 | Le Prix Spécial du Jury attribué à Karim Benabdesslam

Rajae Naji Mekkaoui a occupé d’autres postes importants, notamment celui de Professeure de droit à l’Université Mohamed V de Rabat, Fondatrice et présidente de l’Unité de formation et de recherche en droit de la santé. Auteure de 12 titres de droit, elle est conférencière dans divers Instituts d’enseignement supérieur et membre du conseil supérieur des oulémas.

Rajae Naji Mekkaoui a également été membre de la Commission Royale pour la réforme de la Constitution en 2011, membre élu de la Commission permanente indépendante des droits de l’homme à l’OCI, entre autres.

Comme pour les précédentes éditions, les profils récompensés par l’Association Bouabate Fès à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, vendredi 8 mars 2024, justifient de parcours professionnels riches et diversifiés.

En définitive, on peut dire que la qualité des nominés pour les Trophées Fès Gate 2024 était au rendez-vous, à commencer par le Comité de sélection composé d’experts et de hautes personnalités de divers domaines.

Rendez-vous est donné en mars 2025, pour une 15ème édition qui promet d’être tout aussi intense et chaleureuse.

DNES à Fès: Mohcine Lourhzal

Photos: Soufiane Benkhadra

——————-

Fès Gate, 14ème édition

Deux Trophées Exceptionnels

A l’occasion de la 14ème édition des Trophées Fès Gate, l’Association Bouabate Fès a décerné deux Trophées Exceptionnels.

Le premier a été remis au Dr. Abdelaziz Banani, en reconnaissance aux actions qu’il mène dans le domaine médical, lui qui exerce en tant que Gynécologue Obstétricien à Fès.

Le deuxième Trophée a été remis à Talal Laabi, Alias Chef Kimo. Artiste de carrière, Chef Kimo est devenu un phénomène culinaire dont la renommée a transcendé les frontières de sa ville natale, Fès, pour embrasser l’univers virtuel des réseaux sociaux. Ses vidéos, qui attirent des millions de vues sur Instagram, Facebook et Youtube, sont un mélange d’authenticité et d’accessibilité.

«Je veux que les jeunes redécouvrent les joies de cuisiner des plats traditionnels sans se sentir intimidés par le temps ou la complexité», a-t-il expliqué dans la brève allocution qu’il a prononcée à l’occasion de la Cérémonie Fès Gate 2024.

Au micro du Reporter

La fierté et l’émotion étaient palpables sur les visages de la Présidente de l’Association Bouabate Fès et des honorés qui ont été gratifiés de Trophées, à l’occasion de la 14ème édition des Fès Gate, qui s’est tenue le 8 mars 2024 à Fès. 

Voici ce qu’elles/ils ont dit.

———————-

Leila Bennis,

Présidente de l’Association Bouabate Fès

«L’amélioration de la condition féminine au Maroc est une question de mentalités»

«Les Trophées Fès Gate, c’est une occasion annuelle qui nous permet d’honorer des femmes et des hommes exceptionnels qui contribuent au rayonnement et au développement du Maroc, chacun dans son domaine.

La 14ème édition des Trophées Fès Gate s’est tenue dans un contexte particulier, marqué notamment par la réforme attendue du Code de la Famille, mais aussi les chantiers socioéconomiques colossaux lancés par SM le Roi Mohammed VI.

Je considère que l’amélioration de la condition féminine au Maroc est une question de mentalités qu’il faut changer. Il ne faut pas brusquer les gens, ni les hommes ni les femmes.

Je milite pour la femme depuis une cinquantaine d’années. Au Maroc, les femmes ont arraché énormément de droits, gentiment et doucement».

——————–

Rajae Naji Mekkaoui,

Ambassadeur du Maroc auprès du Vatican (Sacrée Femme de l’Année)

 «Fès Gates 2024 avait un goût particulier…»

«J’en suis très fière… Et reconnaissante à la Présidence et aux membres de l’Association Bouabate Fès de m’avoir gratifié du titre de Femme de l’Année, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Comme souligné à plusieurs reprises par la Présidente de l’Association Bouabate Fès, Leila Bennis, les Trophées Fès Gate honorent non seulement des femmes, mais aussi des hommes qui contribuent à la construction d’un Maroc égalitaire où la femme jouit de ses pleins droits, sans discrimination aucune.

La cérémonie des Fès Gate 2024 avait un goût particulier, dans la mesure où elle intervient au moment où on s’attend à un nouveau Code de la Famille. J’espère, personnellement, que la révision de la Moudawana sera une nouvelle victoire pour la femme, l’enfant, la famille dans sa globalité».

————————-

Rabiha Fathennour,

Procureur du Roi au Tribunal de 1ère Instance de Mohammedia (Prix de la Magistrature)

«La femme marocaine est capable de faire des exploits, mais…»

«En me décernant le Trophée Fès Gate 2024 dans la catégorie Magistrature, l’Association Bouabate Fès honore toutes les femmes qui exercent dans le domaine de la Justice.

Je suis honorée de la confiance placée en moi par la Présidente et les membres de Bouabate Fès qui œuvre depuis sa création sous la présidence de Leila Bennis, à mettre en avant le rôle de la femme mais aussi de l’homme dans l’édification d’un Maroc meilleur. 

La femme marocaine est capable de faire des exploits, mais il faut qu’elle ait confiance en elle et qu’elle soit encouragée par son partenaire, l’homme».

——————–

Karim Benabdesslam,

Premier étudiant autiste marocain, détenteur d’un Doctorat (Prix Spécial du Jury)

«Une reconnaissance des efforts et sacrifices consentis par ma famille»

«Je tiens à remercier l’Association Bouabate Fès qui m’a gratifié du Prix Spécial du Jury,  à l’occasion de la Cérémonie Fès Gate 2024 organisée à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Le fait que l’Association me décerne un Prix Spécial du Jury est une reconnaissance des efforts et sacrifices consentis par ma famille qui ont toujours été là pour moi, ce qui m’a permis de percer dans le domaine académique jusqu’à décrocher un Doctorat de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Rabat, ce qui fait de moi l’unique Marocain autiste à avoir atteint ce niveau d’études».

——————–

Abdelali Berrada,

Président-fondateur de Logismed (Prix Economie Sociale)

«Fier de mon Maroc et de l’émancipation des femmes marocaines»

«Depuis sa création, l’Association Bouabate Fès veille à récompenser ces Marocaines et Marocains qui excellent dans leurs spécialités et reflètent une image radieuse du Royaume.

Personnellement, je dois remercier l’Association, sa Présidente Leila Bennis et l’ensemble de ses membres, de m’avoir décerné en cette journée du 8 mars 2024, le Trophée Fès Gate 2024, dans la catégorie Economie Sociale.

En assistant à la 14ème Cérémonie de remise de ces Trophées et en prenant connaissance des personnalités qui ont été récompensées, je suis admiratif de voir que les femmes marocaines occupent des postes de plus en plus importants. Je suis fier de mon Maroc et de l’émancipation des femmes marocaines». 

——————–

Mounia Boucetta,

Chargée de mission au Cabinet du PDG du Groupe OCP (Trophée Institutionnel)

«Les Trophées Fès Gate doivent être une source d’inspiration pour nos jeunes»

«C’est un honneur pour moi de recevoir le Trophée Institutionnel de la part de l’Association Bouabate Fès. Ce Trophée est un hommage à toutes les femmes marocaines qui travaillent dur et essaient de surmonter les obstacles sur leur chemin pour se réaliser soi-même et s’épanouir.

Les Trophées Fès Gate doivent être une source d’inspiration pour nos jeunes, pour qu’ils s’impliquent à leur tour, dans le développement de leur pays. L’Association Bouabate Fès est un exemple qui incarne cette culture de la reconnaissance qu’on doit renforcer au Maroc. 

Je profite de cette occasion pour dire un Grand Merci à SM le Roi Mohammed VI pour la Haute sollicitude dont le Souverain entoure la femme marocaine. Sous la conduite de SM le Roi, le Maroc a accompli d’importantes réalisations, notamment en matière de promotion sociale et économique de la femme».

——————–

Latifa Yaacoubi,

DG de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (Prix du Développement Durable) 

«Merci pour ce geste qui me fait chaud au cœur»

«Comme chaque année, l’Association Bouabate Fès n’oublie pas d’honorer des figures emblématiques, femmes et hommes, à l’occasion de la Journée du 8 mars.

Merci pour ce geste qui me fait chaud au cœur, de la part d’une Association dont les actions ne se comptent plus en faveur du développement socioéconomique, au niveau local et régional.

Je souhaite longue vie et beaucoup de succès à l’Association Bouabate Fès, ses membres et sa Présidente, Leila Bennis».

——————–

Neila Tazi,

Co-fondatrice du Festival Gnaoua, Présidente de la Fédération des Industrie Culturelles et Créatives et Parlementaire (Prix Art et Culture) 

«Un grand honneur d’être gratifiée par Bouabate Fès»

«Je suis très émue et très heureuse de compter parmi les personnalités qui ont reçu le Trophée Fès Gate 2024. Les parcours de celles et ceux qui ont été honoré(e)s par l’Association Bouabate Fès sont exceptionnels.

C’est un grand honneur d’être gratifiée par Bouabate Fès, dans la catégorie Art et Culture. Je dédie ce Trophée à toutes les personnes qui ont toujours été là pour moi et m’ont accompagnée, surtout dans les moments de doute.

La cérémonie Fès Gate 2024 est très particulière dans la mesure où nous attendons des avancées considérables en matière de droits des femmes, avec la révision du Code de la Famille.

Je suis confiante dans la vision portée par notre Souverain, pour accéder à l’égalité et la parité entre les femmes et les hommes, telle que consacrée dans la Constitution».

,

Voir aussi

Investissements,Chine,Maroc,Bank Of Africa,Sinosure,Othman Benjelloun,Sheng Hetai

Le Groupe Bank of Africa renouvelle son MoU avec le 1er assureur chinois Sinosure

Le président du Groupe Bank Of Africa, Othman Benjelloun, et le président du Groupe étatique …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...