Essaouira | Le développement du territoire se doit d’inclure l’innovation

essaouira adil el maliki

« Le développement multidimensionnel du territoire, durable et intégré, se doit nécessairement d’inclure la composante innovation pour faire face aux multiples aléas inhérents aux évolutions rapides de nos espaces vitaux que nous connaissons aujourd’hui », a affirmé, samedi à Essaouira, le gouverneur de la province, M. Adil El Maliki.

Intervenant lors de la rencontre de la Fédération des Agences Urbaines du Maroc (MAJAL), initiée sous le thème « Les Agences Urbaines au service de l’innovation pour des territoires durables et résilients » et rehaussée notamment par la présence de la ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Mme Nouzha Bouchareb, et de M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, M. El Maliki a souligné que le rôle des Agences Urbaines revêt une « importance capitale » dans cet équilibre harmonieux à trouver.

Les Agences Urbaines sont appelées « à être les pivots de la mise en œuvre des politiques publiques qui accompagnent l’aménagement du territoire », a-t-il insisté.

Le gouverneur de la province a, en outre, salué le choix d’Essaouira pour abriter cette Rencontre de MAJAL, ajoutant que ce choix émane de la richesse du patrimoine de la ville, de son histoire et de son positionnement en tant que carrefour des cultures et Cité de tolérance et du vivre en commun.

Cette Rencontre, a-t-il précisé, intervient lors d’une phase importante du développement de la province qui a été honorée, l’année dernière, par la visite de SM le Roi Mohammed VI, marquée par le lancement de plusieurs projets d’envergure dans des domaines aussi variés tels que la promotion du vivre ensemble, la protection du patrimoine, les arts et la culture, la sécurité hydrique et le développement économique inclusif.

Tous ces projets s’inscrivent dans le cadre de la vision clairvoyante du Souverain d’un développement durable et intégré du Royaume, a-t-il indiqué.

Cette Rencontre de MAJAL a été marquée par plusieurs présentations portant notamment sur « La réhabilitation des médinas dans la région de Fès-Meknès », « La médina d’Essaouira, un patrimoine authentique à valoriser », « La gestion des sites inscrits patrimoine mondial, une nouvelle génération d’outils à partager: cas de Rabat », « La modélisation de la croissance urbaine, deux projets pilotes Tanger et Marrakech: un nouveau mode de planification urbaine pour anticiper les évolutions de nos territoires à l’horizon 2050 », ainsi que sur « le schéma directeur de transformation numérique, trois cas pilotes Fès, Marrakech et Agadir: développer une offre numérique pour renforcer l’attractivité de l’aire métropolitaine ».

Ce conclave a été aussi ponctué de l’organisation d’un « team building » sur les nouveaux rôles et métiers des Agences Urbaines, animé et accompagné par des experts spécialisés, avec pour objectif de consolider la culture de conduite de changement et de partager les « best practices », à travers notamment des jeux de rôle pour la stimulation de la créativité collective.

LR/MAP

Voir aussi

Maroc-Tanzanie,Union Africaine,rasd,Sahara marocain,Algérie-Polisario

Tanzanie | Appel à l’expulsion de la pseudo “rasd” de l’UA

Un parterre d’experts, d’universitaires, de membres de Think-Tanks, de chercheurs et d’éminentes personnalités politiques africaines …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.