Lancement à Dakhla de la 2è phase du programme de renforcement des capacités des porteurs de projets

dakhla ess

La deuxième phase du programme relatif au renforcement des capacités des porteurs de projets de l’économie sociale et solidaire () dans la région de -Oued Eddahab a été lancée samedi à .

Ce programme qui bénéficiera à 70 coopératives et 30 auto-entrepreneurs a été initié lors d’une rencontre de la ministre du , de l’Artisanat, du et de l’Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui avec les professionnels du secteur du et de l’artisanat de la région.

Il consiste à améliorer la productivité et les performances économiques des porteurs de projets de l’économie sociale et solidaire, à même d’assurer la solidité et la pérennité des activités nouvellement créées et de consolider les activités existantes.

Il vise également à doter les responsables des organisations professionnelles des compétences opérationnelles nécessaires en matière de gestion, leur permettant ainsi de gagner en professionnalisme et en efficacité.

Le renforcement des capacités des porteurs de projets de l’économie sociale et solidaire passe par la mise en œuvre d’un programme de mise à niveau portant sur deux axes, à savoir la formation dispensée aux dirigeants et aux adhérents des coopératives, associations professionnelles et auto-entrepreneurs, ainsi que l’accompagnement individualisé de ces structures.

Lire aussi
Dakhla-Oued Eddahab | Le CRDH approuve une série de projets socio-économiques

La mission de diagnostic participatif des besoins de formation a permis d’identifier cinq axes, à savoir la certification et gestion de la qualité, l’ interne et externe des coopératives, les pratiques de bonne gouvernance et la gestion commerciale et marketing, ainsi que le management des projets.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué régional du ministère du , de l’Artisanat, du et de l’Economie sociale, Mohamed Salem Boudija a souligné que ce programme vise à former et à accompagner les coopératives et auto-entrepreneurs dans l’économie sociale, dans l’optique de renforcer leurs capacités et de les outiller pour faire face aux difficultés rencontrées.

M. Boudija a rappelé que la première phase de ce programme a été lancé en 2019, à travers des formations théorique et pratique assurées par un bureau d’étude, précisant qu’il a ciblé 75 coopératives féminines.

Ce programme a été suspendu, suite aux circonstances particulières liées à la pandémie de la Covid-19, a-t-il poursuivi, notant qu’il ciblera dans sa 2éme phase 70 coopératives et 30 auto-entrepreneurs de la région de -Oued Eddahab.

LR/MAP

Voir aussi

CONFINTEA VII,Education des Adultes,Marrakech,UNESCO

CONFINTEA VII, une reconnaissance des efforts du Maroc (M. Benmoussa)

Le choix du Maroc pour abriter les travaux de la 7ème Conférence Internationale sur l’Education …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...