mardi 17 septembre 2019

Maroc-Arabie saoudite-Sahara : Coup de traître…

Trop, c’est trop ! Jusque-là, juste par respect pour les relations que l’on croyait réellement fraternelles et honnêtes entre l’Arabie Saoudite et le Maroc ; et plus précisément entre le Prince Héritier d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salmane –dit MBS- et Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, les Marocains ont tout accepté des Saoudiens sans réagir… Tout accepté de leurs Rois, de leurs Princes et de leurs simples citoyens, même ceux qui se croyaient tout permis avec leurs pétrodollars…

Or, la fraternité véritable et l’honnêteté n’étaient que du côté du Maroc.

Pour la monarchie saoudienne -et notamment pour MBS, selon ce qu’on constate depuis qu’il a pris en mains les pouvoirs de son père et donc les rênes du pays- il n’y a pas de relations fraternelles qui tiennent. Il n’y a qu’un diktat : «ou vous êtes avec moi, quelle que soit ma position, juste ou pas ; ou je vous fais payer cher votre liberté d’agir et de penser».

Pourtant, le Maroc n’a pas pris beaucoup de liberté d’agir et de penser, dans ses relations avec l’Arabie Saoudite. La fidélité et la loyauté ayant toujours caractérisé les décisions de SM Mohammed VI et de son pays dans tout ce qui concernait Riyad, l’alignement sur les positions saoudiennes était systématique…

Oui. Les Marocains y ont cru, à ces liens solides entre Ryad et Rabat ! Ils ont donc encaissé sans broncher les virulentes critiques que leur a valu la participation des FAR à la guerre du Yemen. Ils ont systématiquement pris position en faveur de Ryad, chaque fois qu’une attaque irano-houti avait visé le territoire saoudien. Ils se sont courtoisement abstenus lorsque MBS a été fustigé pour ses positions sur le conflit israélo-palestinien et son financement de la campagne de Netanyahu. Ils se sont dignement tus lorsque MBS s’est fait écharper par les critiques internationales l’accusant de vouloir prendre en otage le Liban et son chef de gouvernement, Saad Hariri. Ils se sont interdit de remuer le couteau dans la plaie, après chaque humiliation de MBS par le Président Trump (pas de règne sans le soutien américain, tacles sur les armes achetées auprès des USA, etc).

Or, malgré tout cela, il a suffi que le Maroc ne suive pas MBS dans la guerre qu’il a déclarée au Qatar, Rabat choisissant plutôt d’offrir ses bons offices afin de ramener la paix entre les deux voisins du Golfe, pour qu’aussitôt les représailles saoudiennes tombent… Ce qui peut faire le plus mal aux Marocains est immédiatement mis en branle: un coup de canif au dossier de l’intégrité territoriale du Maroc: le dossier du Sahara !

Et il semble que ce coup de traître sera porté chaque fois que MBS piquera sa colère contre le Maroc. Ce début février encore, c’est avec une émission de la télévision saoudienne, Al-Arabiya, faisant la part belle aux séparatistes du Polisario, que MBS a voulu tordre le bras du Maroc. Une interview du ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, accordée à la télévision Qatarie dans le cadre de l’émission «Bila Houdoud» (sans frontières), n’aurait pas été de son goût… C’est «soumission totale, ou vous allez voir ce que vous allez voir !».

Mais que va voir le Maroc de plus que cet acte de trahison, touchant une cause sacrée qu’il défendra de toutes les manières contre tous, y compris contre ceux de ses amis qui se retourneront contre lui ?

MBS croit-il que les Marocains vont se prosterner devant lui s’il les attaque sur leur intégrité territoriale ? Ce serait un raisonnement totalement erroné et autant voué à l’échec que celui qui voulait que l’assassinat d’un Saoudien de la trempe de Khashoggi exécuté dans un consulat à l’étranger passe inaperçu…

Les Marocains peuvent comprendre le coup de traître du mondial 2026, lorsqu’après la promesse de Riyad de soutenir la candidature marocaine, c’est celle des USA qui a eu sa voix. Après tout, l’Arabie Saoudite ne pouvait pas dire non à un Président américain qui affirme urbi et orbi que sans son soutien, la monarchie saoudienne ne tiendrait pas deux semaines… Mais que l’Arabie saoudite s’attaque à la cause sacrée pour laquelle le sang des Marocains est versé depuis plus de 40 ans, ne peut en aucun cas être compris !

Le Maroc ne ressemble en rien à l’Arabie Saoudite. Ni dans ses institutions, ni dans son mode de vie, ni dans les libertés accordées aux citoyennes -qui ont dû attendre 2018 pour avoir le droit de conduire une voiture- et aux citoyens -qui sont aujourd’hui encore fouettés, à tout âge s’ils n’abandonnent pas leur boutique pour aller prier dès l’appel du Muezzin (alors que l’Islam permet de faire ses 5 prières même, à la fin de la journée, si on n’a pas pu les faire pendant la journée)… Les seuls liens qui peuvent unir les deux pays sont ceux de la fraternité et de la loyauté. Si Riyad rompt ces liens, il ne restera plus rien. 

Bahia Amrani

Voir aussi

Grand gâchis Quand le gouvernement fait fi de la concertation…

Comment est-il possible que le gouvernement ait pu accumuler autant de maladresses, en décrétant une …

Un commentaire

  1. Respect Mr Amrani
    Tout est dit!
    ya des lignes rouges à pas franchir le Maroc et diplomatiques ils c’est aussi défendre ça patrie ni les ânes-j’ai-rien ni les saouds ni US ni l’union ect..nous ferons peur près à défendre la patrie à là vie à la mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.