Disparition : Le PADS sans Benjelloun

Me Ahmed Benjelloun, ancien secrétaire national du Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), est décédé lundi 2 février, à l’hôpital militaire de Rabat, des suites d’une longue maladie. Ahmed Benjelloun, frère du martyr Omar Benjelloun, fut un militant ittihadi de la première heure, avant de faire scission de l’USFP et créer, en 1989, le PADS, un parti de la gauche radicale. Il a boycotté toutes les élections organisées avant 2007.

Le défunt, avocat de profession, a cofondé avec le Parti Socialiste Unifié (PSU) et le Congrès national ittihadi (CNI) un bloc nommé l’Alliance de la gauche démocratique. Il a été inhumé mardi 3 févier au cimetière Chouhada à Rabat.

Voir aussi

RNI,chef de gouvernement maroc,Aziz Akhannouch

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente et homogène

Des consultations seront engagées avec les partis pour la formation d’une majorité cohérente, homogène et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.