Détenus français : Instructions royales pour examiner leurs cas

Des détenus français au Maroc ont entamé une grève de la faim pour le rétablissement des accords de coopération judiciaire, suspendus après la récente crise diplomatique entre le Maroc et la France, où ils espéraient être transférés, ont-ils indiqué dans un communiqué. «Nous réclamons (…) que les accords de coopération judiciaire soient rétablis (et) l’accélération des transfèrements» en France,

ajoutent-ils dans ce texte parvenu mardi 20 mai à l’AFP. «On est 22 détenus français à avoir entamé cette grève pour demander le rétablissement des accords judiciaires», a-t-il précisé.
SM Roi Mohammed VI a réagi en donnant ses instructions au ministre de la Justice et des Libertés pour la mise en place, «à titre purement exceptionnel et humanitaire», d’une Commission chargée d’examiner les cas de détenus français en grève de la faim au Maroc, indique jeudi 22 mai un communiqué du Cabinet royal. Un extrait du communiqué précise: «Le Roi Mohammed VI, sensible au sort de ces détenus qui observent une grève de la faim, a donné ses Hautes instructions au ministre de la Justice et des Libertés pour la mise en place, à titre purement exceptionnel et humanitaire, d’une Commission chargée d’examiner leurs cas». Ladite commission examinera les dossiers de ces détenus, en concertation avec les autorités françaises compétentes, afin de proposer les mesures appropriées pour la résolution des problèmes rencontrés. Il faut rappeler que la suspension de la coopération judiciaire entre la France et le Maroc a été décidée par le gouvernement marocain, à la suite d’aberrations constatées et de maladresses survenues du côté français, en février dernier à Paris, à l’encontre de hauts responsables marocains. «Le Souverain, solidaire de l’action de son gouvernement, réaffirme par cette mesure exceptionnelle l’attachement du Royaume aux valeurs humanistes universelles et son engagement séculaire à ne point tolérer que des personnes soient victimes de différends inter-gouvernementaux», conclut le communiqué du cabinet royal.

Voir aussi

HRC des réfugiés dans le monde gravement menacée

HCR | L’éducation des réfugiés dans le monde gravement menacée

En l’absence de mesures immédiates et audacieuses adoptées par la communauté internationale pour contrer les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.