Flash Infos

COVID-19 | la Russie frôle la barre des 6000 morts avec 230.688 guérisons

COVID-19 | la Russie frôle la barre des 6000 morts avec 230.688 guérisons

Le nombre de morts causés par la pandémie de coronavirus en Russie frôle les 6000, après l’enregistrement de 112 nouveaux décès lors des dernières 24 heures, tandis que le nombre des rétablissements a atteint 230.688 cas, a indiqué lundi le Centre opérationnel pour la prévention et le contrôle des nouvelles infections au coronavirus.

«Lors des dernières 24 heures, le nombre de décès dus au Covid-19 a atteint 112, portant le total des victimes à 5971, tandis que le nombre de contaminations recensées a été de 8985 cas, portant le total des infections à 476.658 dans les 85 régions du pays», a précisé le Centre dans un communiqué, ajoutant que le taux de croissance quotidienne des nouveaux cas a baissé à 1,9 % contre 2 % la veille.

Le nombre de rétablissements a, par ailleurs, atteint 230.688, après l’enregistrement de 3975 guérisons, a souligné la même source.

Le nombre de contaminations le plus élevé est enregistré à Moscou avec 197.018 cas, après le recensement de 2001 nouveaux cas et le rétablissement de 104.347 patients, suivie par la région de Moscou avec 44.983 cas, après le recensement de 751 nouveaux cas et 12.031 rétablis, tandis que la ville de Saint-Pétersbourg se trouve en troisième position avec 18.835 cas, après l’enregistrement de 326 nouvelles infections et le rétablissement de 7915, a poursuivi la même source.

Plus de 294.000 personnes restent sous surveillance médicale en Russie en raison d’une suspicion d’infection, tandis que plus de 13 millions de tests de dépistage du coronavirus ont été effectués dans le pays, a rappelé le Centre.

Concernant la levée progressive des mesures de confinement général de la population dans le pays, la directrice du centre d’assistance psychologique et pédagogique au Centre national de recherche médicale, Svetlana Lazurenko, a indiqué que la sortie du régime de confinement général de la population devrait être lente et progressive.

«Je conseille à tous les citoyens de respecter un mode de transition lent et progressif vers la vie normale, car le corps est suffisamment affaibli physiquement et psychologiquement. Il faut faire preuve de prudence et ne pas négliger l’aide des spécialistes en cas de besoin», a souligné la responsable.

LR

Voir aussi

Sous l’égide de l’ONU et du Maroc, le dialogue inter-libyen progresse à Bouznika

Sous l’égide de l’ONU et du Maroc, le dialogue inter-libyen progresse à Bouznika

Au troisième jour des consultations, les délégations du Haut conseil d’État et du Parlement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.