Coronavirus | Cette peur d’une 2ème vague…

Coronavirus | Cette peur d’une 2ème vague…

La Pandémie est-elle vraiment derrière nous ? Il y a les chiffres et propos rassurants ; et il y a les comportements. Entre les deux l’inquiétude oscille…

Qui faut-il croire ? Les chaînes de Télévision, les Radios internationales et autres médias, qui répercutent à longueur de journée la situation sanitaire du Maroc et nous annoncent le bon côté de l’assouplissement progressif du confinement sanitaire ? Ou les médias qui noircissent le tableau, nous plongeant dans une phobie qui gèle toute intention de reprendre une vie normale loin de toutes inquiétudes.

Au Maroc, les citoyens qui ont vécu tant bien que mal plus de trois mois de confinement sanitaire ont applaudi les mesures d’assouplissement progressif du confinement, ils ont donc saisi l’occasion qui leur a été offerte pour s’en donner à cœur joie et goûter les délices de la liberté enfin retrouvée après être resté cloitrés, certains diraient  même séquestrés, par l’implacable Coronavirus.

Délices de «liberté»

Pour cette frange de la société, le de-confinement est synonyme de liberté. Ils n’ont donc pas hésité à prendre d’assaut les différentes artères de leur villes et quartier respectifs, avalant sandwichs de tous genres qui, à faire des queues interminables pour en avaler des mûres et des pas mûres, se souciant peu des règles et autres mesures sanitaires. Pour ces citoyens, le Coronavirus est, maintenant que les médias l’ont annoncé, mort et enterré et plus exactement loin derrière nous. Ils n’ont donc pas hésité à aller aussi loin que possible s’offrir la fraîcheur des plages sans se soucier, outre mesure, des règles sanitaires, port de masque, respect de la distanciation.

D’autres citoyens, beaucoup plus consciencieux et soucieux de leur santé et de celle de leurs petites et grandes familles, ont été interpelés par l’autre côté de la médaille, un discours médiatique qui les a foudroyés, sonnés même et qui leur a appris, n’en déplaise à certains de ses détracteurs, que le Coronavirus a la peau dure, coriace et qu’il n’a pas quitté les lieux ni fait volte-face. Bien plus, il est revenu avec force pour une seconde vague, autant -sinon plus- implacable que la première. De quoi glacer le sang dans les veines des plus sceptiques.

Un défi

Normal que le Coronavirus revienne par le biais de nombre de citoyens inconscients qui circulent ici et là, sans masque, ou refusent d’en porter, prétextant qu’il ne sert à rien. Une sorte de défi, ou un refus de marcher dans les rangs. La distanciation est, elle aussi, loin d’être au rendez-vous. «Comment voulez-vous, nous dit un citoyen effrayé et sous le choc, que le virus Covid-19 ne se sente pas bien chez nous et s’y installe confortablement. Les chiffres officiels des Autorités sanitaires sont là pour témoigner du retour des décès comme des contaminés. Que l’on ne soit pas surpris, note une jeune, si l’Etat revient sur l’assouplissement du confinement sanitaire. Certains citoyens inconscients et peu soucieux de la santé des Marocains auront participé à ce revirement».

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Enseignement à distance Diffusion des séances de consolidation des acquis et de révision

Enseignement à distance | Diffusion des séances de consolidation des acquis et de révision

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.