Consommation des ménages : Le HCP relève bien des écarts

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier les comptes régionaux de l’année 2017. Il en ressort, entre autres, que les régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra ont accaparé 39,8% des dépenses de consommation finale des ménages (DCFM) au niveau national, avec 25% et 14,8% respectivement.

Celles de Fès-Meknès, de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de Marrakech-Safi, de Souss-Massa et de l’Oriental, ont détenu une part de 48,5% des DCFM, qui sont réparties respectivement à 11,7%, 11,5%, 11,2%, 7,1% et 7%. Les disparités des dépenses de consommation se sont légèrement creusées.

«L’écart absolu moyen entre la DCFM des différentes régions et la DCFM régionale moyenne a atteint 33MMDH en 2017 au lieu de 31,7MMDH en 2016», explique la note. Pour ce qui est de la dépense de consommation moyenne par habitant,  elle est de 17.500 DH par an au niveau national, dans six régions. Il s’agit  des régions  de Dakhla-Oued-Ed-Dahab (24.891DH), de Casablanca-Settat (21.406DH), de Rabat-Salé-Kénitra (19.109DH), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (18 994DH), de Laâyoune-Sakia Al Hamra (18.502DH) et de l’Oriental (17.993DH). Dans les autres régions, les dépenses de consommation par habitant passent d’un minimum de  12.253 DH (Drâa-Tafilalet) à 16.553 DH (Fès-Meknès).

LR

Voir aussi

Journée internationale de la démocratie

Journée internationale de la démocratie | Le modèle marocain, un cas d’école à l’aune des élections du 8 septembre

Le scrutin du 8 septembre dernier au cours duquel les Marocains ont élu en une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.