Conférence de Rabat | Appel à un changement de paradigme en matière de coopération internationale

Les pays participant à la Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire (PRI), qui a clos ses travaux mardi à Rabat, ont appelé à un changement de paradigme en matière de coopération internationale au service du développement durable.

“Nous avons besoin d’un changement de paradigme en matière de coopération internationale pour permettre aux pays à revenu intermédiaire de mettre en place des transitions équitables, inclusives et justes en faveur du développement durable”, ont souligné les participants dans la déclaration finale qui a sanctionné cette Conférence internationale.

Ils ont également salué l’initiative du Royaume du Maroc, en tant que président du Groupe de pays de même sensibilité pour la promotion des PRI, d’accueillir cette Conférence ministérielle, en coopération avec la CEA-ONU et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), afin de donner une forte impulsion politique en faveur de la revitalisation de la coopération internationale pour le développement avec et entre les pays à revenu intermédiaire.

Les pays participants ont réaffirmé leur détermination à promouvoir leurs intérêts collectifs et à trouver des solutions pratiques, innovantes et efficaces pour faire face aux problèmes spécifiques auxquels se heurtent les PRI sur la voie du développement durable et les surmonter, soulignant l’importance de la coopération Sud-Sud et de la coopération triangulaire pour répondre à leurs besoins en termes de développement, notamment grâce au renforcement des capacités, en encourageant l’apprentissage par les pairs et le partage des meilleures pratiques entre les PRI d’une région à l’autre.

Ils ont rappelé, à cet effet, que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 indique notamment que les PRI connaissent encore de grandes difficultés pour parvenir au développement durable et que, pour pérenniser les résultats obtenus jusqu’à présent, il faudrait intensifier les efforts visant à surmonter les difficultés actuelles par des échanges de données d’expérience, une meilleure coordination et un soutien amélioré et mieux ciblé de la part du système des Nations Unies pour le développement, des institutions financières internationales, des organisations régionales et autres parties prenantes

Dialogue libyen | Accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté

Les pays participants ont demandé au système des Nations Unies pour le développement d’élaborer un plan d’action inter-institutions complet à l’échelle du système dans le but de mieux prendre en compte la nature multidimensionnelle du développement durable et de faciliter la coopération au service du développement durable ainsi qu’un appui concerté et inclusif aux PRI eu égard à leurs difficultés particulières et à leurs besoins divers.

Ils ont, à cet effet, décidé d’œuvrer à l’élaboration d’un Plan d’action stratégique pour les PRI au titre de la période 2025-2030 en lançant les consultations en coopération avec le système des Nations Unies pour le développement, les partenaires au développement et les parties prenantes pour faire avancer ce processus, se félicitant de la proposition des Philippines d’accueillir d’ici la fin de l’année une conférence internationale à l’appui de ce processus.

Bien que désignant des pays de la même catégorie, l’appellation unique « pays à revenu intermédiaire, qui ne tient compte que du revenu par habitant, ne reflète pas la myriade de réalités de ces pays et simplifie à l’excès les situations complexes des pays qu’elle englobe.

Jean Yves Le Drian entame ce dimanche une visite au Maroc

Par conséquent, les participants ont souligné l’urgence d’instaurer un système de coopération pour le développement plus inclusif, compte tenu de l’approche de développement en transition, qui reconnait que le développement est un processus multidimensionnel, progressif et continu qui ne s’achève pas dès lors que les pays atteignent un niveau de revenu donné.

Ils ont affirmé, à cet égard, attendre avec intérêt la convocation de la quatrième Conférence internationale sur le financement du développement dans le cadre du changement de paradigme qui doit s’opérer en matière de coopération pour le développement.

En outre, ils se sont engagés à promouvoir le dialogue, la coordination et la coopération afin de promouvoir et de faire entendre les intérêts des PRI et de les soutenir dans les efforts qu’ils déploient pour lever les obstacles qui leur sont propres sur la voie du développement durable dans ses dimensions économique, sociale et environnementale.

Les participants ont aussi décidé de renforcer le « Groupe des pays de même sensibilité pour la promotion des pays à revenu intermédiaire» en tant qu’instance intergouvernementale officielle de dialogue, de sensibilisation et de coordination sur les questions de développement prioritaires en lien avec la coopération internationale pour le développement et la gouvernance mondiale, chargée de renforcer la solidarité et la coopération entre et avec les PRI.

Ils ont de même décidé d’assurer le suivi de la mise en œuvre de la déclaration finale à la quatre-vingtième session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

LR/MAP

,

Voir aussi

Port,Tanger-Med,trafic international,chira

Port Tanger Med | Mise en échec d’une tentative de trafic de 3,2 tonnes de chira

Les éléments de la Sûreté Nationale ont réussi, dimanche, en coopération avec les services des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...