Flash Infos

Casablanca : Un policier contraint d’utiliser son arme de service pour arrêter un individu

Casablanca : Un policier contraint d’utiliser son arme de service pour arrêter un individu

Un fonctionnaire de police a été contraint de faire usage de son arme de service, lundi soir, face à un individu qui a sérieusement mis sa vie en danger à l’aide d’une arme blanche, apprend-on auprès de la préfecture de police de Casablanca.

Les éléments du district de sûreté de Bernoussi étaient intervenus lundi soir pour mettre un terme à un échange de violence à l’aide d’armes blanches, bâtons et fumigènes entre deux groupes d’Ultras de supporters de la ville de Casablanca, suite à un appel au secours reçu via la ligne 19, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que ces personnes ont opposé une résistance farouche aux éléments de la police, blessant légèrement un commissaire.

Au cours de cette intervention, un individu a tenté d’agresser physiquement à l’arme blanche un policier, contraignant ce dernier à faire usage de son arme de service en tirant une balle qui a atteint le suspect au niveau de ses membres inférieurs, permettant ainsi de neutraliser le danger et de l’interpeller avec deux de ses complices, outre la saisie d’armes blanches et de fumigènes utilisés dans cette agression, selon la même source.

Le mis en cause blessé a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, tandis que les autres suspects arrêtés ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, ajoute-t-on.

Les opérations sécuritaires sur le terrain sont toujours en cours en vue d’identifier et d’interpeler les autres personnes impliquées dans ces actes, conclut le communiqué.

Avec MAP

Voir aussi

Sous l’égide de l’ONU et du Maroc, le dialogue inter-libyen progresse à Bouznika

Sous l’égide de l’ONU et du Maroc, le dialogue inter-libyen progresse à Bouznika

Au troisième jour des consultations, les délégations du Haut conseil d’État et du Parlement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.