dimanche 17 décembre 2017

Nostalgie politique : «Leaders en papier»

Le parlementaire Mohamed Diidâa, du Groupe fédéral démocratique du travail, a encore fait une sortie médiatique fracassante à la Commission de l’Intérieur (Chambre des conseillers). Il a critiqué, mais sans les nommer, Driss Lachgar et Hamid Chabat qu’il a qualifiés de «Leaders en papier». Il a en outre béni l’âme de Abderrahman Bouabid et de Allal El Fassi et prié le Tout-puissant d’accorder une longue vie à Abderrahman Youssoufi et Bensaïd Aït Idder.

Le syndicaliste Abdelmalek Afaryat (FDT) s’est exclamé à son tour en rendant hommage à Zaïdi, Ben Barka et Bouabid: mais où en sont les dirigeants actuels succédant à ces disparus ?

Voir aussi

Première au Maroc : Le Moroccan Business Bridge

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM, patronat marocain) et le ministère des Marocains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.