Nostalgie politique : «Leaders en papier»

Le parlementaire Mohamed Diidâa, du Groupe fédéral démocratique du travail, a encore fait une sortie médiatique fracassante à la Commission de l’Intérieur (Chambre des conseillers). Il a critiqué, mais sans les nommer, Driss Lachgar et Hamid Chabat qu’il a qualifiés de «Leaders en papier». Il a en outre béni l’âme de Abderrahman Bouabid et de Allal El Fassi et prié le Tout-puissant d’accorder une longue vie à Abderrahman Youssoufi et Bensaïd Aït Idder.

Le syndicaliste Abdelmalek Afaryat (FDT) s’est exclamé à son tour en rendant hommage à Zaïdi, Ben Barka et Bouabid: mais où en sont les dirigeants actuels succédant à ces disparus ?

Voir aussi

L’Union des communautés juives d’Italie

L’Union des communautés juives d’Italie salue les efforts de SM le Roi en faveur de la paix

La présidente de l’Union des communautés juives d’Italie, Noemi Di Segni, a exprimé sa haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.