Algérie | Grève les 12 et 13 avril dans le secteur de l’éducation

Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique en () a annoncé un débrayage dans les secteurs de l’Education nationale les 12 et 13 avril courant.

Pour sa prochaine grève qui annonce la fin de la trêve sociale inhérente à la crise sanitaire et à la situation due au mouvement populaire déclenché le 22 février 2019, le a promis l’escalade en cas de non-prise en charge de ses revendications.

Le syndicat réclame la revalorisation des salaires, le droit au logement, ainsi qu’une solution au dossier de la retraite, des oeuvres sociales et de la médecine du travail.

Il appelle également le ministère algérien du l’Education nationale à revoir le système de recrutement, en employant les diplômés des écoles supérieures de l’enseignement, ainsi qu’à la préservation de l’exercice syndical en levant toutes les restrictions et l’élaboration d’une loi pour protéger les employés du système éducatif et criminaliser leur agression, entre autres attentes.

D’après le porte-parole de ce syndicat, Messaoud Boudiba, l’enseignant, qui touche le fond en matière de pouvoir d’achat, pose le problème du logement: D’un côté, il n’ouvre pas droit à un logement social car son salaire dépasse de peu le salaire national minimum garanti (Snmg) et de l’autre, sa faible rémunération ne lui permet pas de bénéficier des autres formules.

Lire aussi
Satire, Baisemain, Richesse du Roi, Juifs aux frontières, Marocanité du Sahara… Corrigez tout ça. Et…

Considérant que leur métier est pénible, les enseignants revendiquent une retraite après 25 ans de service, ainsi que l’amélioration des conditions de travail, comme la surcharge des classes et le volume horaire qui engendrent une pression sur l’enseignant.

Pour sa part, la Coordination nationale des enseignants du cycle primaire a observé, fin mars dernier, une grève nationale dans les établissements de ce palier de l’Education nationale.

Plusieurs secteurs ont renoué avec la protestation, en décrétant la fin de la trêve après une suspension de plus d’une année en raison des restrictions imposées suite la propagation de la pandémie de .

LR/MAP

Voir aussi

Algérie,PST

Algérie | Les forces du Pacte pour l’alternative démocratique dénoncent une grave dérive

Le siège du PST a été fermé. Plusieurs autres partis sont visés par des procédures …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...