mardi 17 octobre 2017

Premières Assises nationales sur l’enfance

Benkirane Skhirat Avril 2014

Benkirane appelle à sévir énergiquement contre tout abus visant les enfants.

Visiblement très ému, le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, s’adressant aux premières Assises nationales sur l’enfance, lundi et mardi 14-15 avril à Skhirate, sous le thème «Nos enfants, notre présent et notre avenir, protégeons-les», a appelé devant un parterre de ministres, de parlementaires et de représentants de la société civile au nécessaire retour aux sources, à savoir à la logique de solidarité de la communauté pour protéger les enfants et les orphelins, avec une logique des droits et non de l’exploitation. Il a conseillé le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, de sévir sévèrement contre ceux qui s’attaquent aux enfants. Et de préciser: «N’importe quelle punition reste insuffisante à l’égard de ces gens».

Politique intégrée

Lors de ces premières Assises nationales de l’enfant, au cours desquelles le département de Bassima Hakkaoui (Solidarité, Femme, Famille et Développement social) a présenté son «Projet de politique intégrée pour la protection de l’enfance», le chef de gouvernement a réitéré la volonté du gouvernement de poursuivre et de mettre en œuvre la politique de protection de l’enfance. Et d’assurer: «Les enfants sont notre responsabilité et aucun enfant ne doit être abandonné à lui-même dans la rue ou menacé d’agression ou autres abus. Les enfants doivent être sous la responsabilité de leurs parents ou, à défaut, de la société ou de l’Etat».

Situation déplorable des enfants illégitimes

Benkirane n’a pas manqué d’évoquer la situation déplorable des enfants nés d’une relation illégitime. Il a affirmé: «Ils (ces enfants) n’ont commis aucun crime pour les priver de protection ou d’un banc à l’école qui sauvegarderaient leur dignité».
Fait nouveau, le chef de gouvernement a incité la société marocaine à plus de vigilance et à dénoncer -une première!- les responsables de toutes sortes d’abus exercés sur les enfants. Se référant à l’affaire du directeur d’un orphelinat qui aurait abusé de plusieurs enfants, Benkirane a dénoncé vigoureusement toute agression contre les enfants au sein des orphelinats, ce qui a fait dire à la ministre Hakkaoui que ces Assises nationales sur l’enfance viennent à point nommé pour mettre sur le tapis un nouveau chantier qui nécessite l’engagement de tous les Marocains.

Skhirat, DNES: Mohammed Nafaa

Voir aussi

Parlement : Le rapport accablant de Driss Jettou

Devant les deux Chambres du Parlement, Driss Jettou, président de la Cour des Comptes, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.