vendredi 15 novembre 2019

Le Maroc en faveur de l’entrée en vigueur urgente du TICEN

Le Maroc en faveur de l’entrée en vigueur urgente du TICEN

Le Maroc a plaidé mardi à New York en faveur de l’entrée en vigueur urgente du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICEN) pour mettre fin aux menaces contre la paix et la sécurité internationales.

La persistance des tentatives et menaces des différents essais nucléaires, et les conséquences humanitaires qu’ils peuvent engendrer, nous rappellent qu’il est impératif de faire des progrès rapides et convaincants, nécessaire à l’atteinte de nos objectifs communs concernant le désarmement et la non-prolifération nucléaires, a souligné le Royaume lors d’une Conférence ministérielle de l’Article XIV, tenue en marge de la 74ème Assemblée générale des Nations-Unies.

Compte tenu de l’importance de ce Traité, le Maroc a fait part de sa détermination à soutenir toutes les initiatives visant à accélérer son entrée en vigueur et à promouvoir son universalité.

Avancer sur la voie du Désarmement et de la Non-Prolifération n’est possible qu’à travers une détermination politique unanimement partagée pour progresser ensemble sur cette voie, a fait savoir le représentant du Maroc à cette conférence notant que le multilatéralisme reste et devrait continuer à guider les efforts de négociations diplomatiques pour assurer la paix et la sécurité internationales, et pour instaurer un monde plus sûr pour les générations futures.

Le traité d’interdiction complète des essais nucléaires est un instrument international, ouvert à la signature en 1996, qui interdit tout essai nucléaire ou tout autre type d’explosion nucléaire, que ce soit à des fins pacifiques ou militaires, dans quelque environnement que ce soit.

A ce jour, le traité n’est pas encore entré en vigueur malgré sa ratification par 168 pays.

Avec MAP

Voir aussi

Nations-Unies : Antonio Guterres a toujours été favorable à un dialogue renforcé” entre le Maroc et l’Algérie

Sahara : Antonio Guterres soumet son rapport aux membres du Conseil de sécurité

Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies En application de la résolution 2468 (avril 2019), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.