jeudi 25 mai 2017

Le Conseil national du PJD salue la nomination de Saâd-Eddine El Othmani

Le Conseil national du PJD s’est réuni, les 18 et 19 mars 2017 à Salé, en session extraordinaire. A cette occasion, les membres dirigeants du parti ont salué la nomination, par le Souverain, de Saâd-Eddine El Othmani en tant que nouveau chef de gouvernement.

Le SG du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Abdelilah Benkirane, n’est plus le chef de l’Exécutif, depuis que le Souverain l’a déchargé de cette fonction, le 15 mars 2017. Moins de 48 heures après cette décision, Saâd-Eddine El Othmani a été reçu au Palais royal de Casablanca pour être nommé nouveau chef de gouvernement. Pour examiner cette nouvelle donne et prendre une décision adéquate liée à la désignation d’El Othmani pour la formation de la majorité gouvernementale, le Conseil national (CN) du PJD s’est réuni en session extraordinaire, les 18 et 19 mars à Salé.

Benkirane veut aider El Othmani

A cette occasion, l’ancien chef de gouvernement et actuel SG du PJD, Abdelilah Benkirane, a prononcé une brève allocution dans laquelle il a salué les qualités de Saâd-Eddine El Othmani. Selon Benkirane, El Othmani, dispose des qualités requises pour former la majorité dans les meilleures conditions. Le SG du PJD est revenu sur la décision royale de le démettre de ses fonctions. «Sa Majesté m’a nommé, puis m’a déchargé de cette mission, je l’en remercie. Il a nommé Saâd-Eddine El Othmani et tout cela est très ordinaire. J’ai félicité El Othmani et je l’aiderai dans la mesure de mes moyens», a déclaré Benkirane. Au sujet d’une éventuelle participation au gouvernement que dirigera El Othmani, le SG du PJD a été catégorique en affirmant: «Abdelilah Benkirane au gouvernement, c’est fini».

Pour sa part, le nouveau chef de gouvernement a affirmé être parfaitement conscient de sa nouvelle responsabilité et qu’il ne ménagera aucun effort pour l’accomplir. «Je ferai de mon mieux pour accomplir ma mission et être à la hauteur de la nouvelle responsabilité dont SM le Roi  m’a chargé», a dit El Othmani à cette occasion. Il a par ailleurs expliqué qu’il entamerait les tractations avec l’ensemble des partis politiques représentés au Parlement, sans exception aucune, en vue de former la majorité gouvernementale.

Dans un communiqué publié à l’issue de ses travaux, le Conseil national du PJD a indiqué que le prochain gouvernement, qui doit bénéficier de la confiance du Souverain, doit être fort, harmonieux et efficient, dans le respect des dispositions de la Constitution, du choix démocratique et de la volonté populaire exprimée lors des dernières élections législatives. Le CN a également exprimé son soutien au chef de gouvernement désigné, Saâd-Eddine El Othmani et sa détermination à poursuivre les réformes initiées par l’ancien gouvernement. Il a en outre exprimé sa haute considération du souci de SM le Roi de consacrer le choix démocratique, de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans ce domaine et de poursuivre la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à la formation du gouvernement, à travers la désignation d’une autre personnalité du PJD, parti arrivé premier aux élections. Enfin, le Conseil national a décidé de déléguer au Secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane, la prise de l’ensemble des décisions, pour accompagner les consultations du chef de gouvernement désigné, dans le cadre de ce qui va résulter des rounds de négociations que mènera Saâd-Eddine El Othmani, jusqu’à la formation de la majorité gouvernementale.

Le Roi Mohammed VI s’adresse aux membres du PJD

Lors de son intervention à l’occasion de la tenue de la session extraordinaire du Conseil national du PJD, le nouveau chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a transmis un message du Souverain aux membres du parti islamiste. Il a affirmé que, lors de son entrevue avec le Roi Mohammed VI, à l’occasion de sa nomination en tant que chef de gouvernement, le Souverain lui a demandé de transmettre ses vives salutations aux membres du PJD. SM le Roi a également, a ajouté El Othmani, exprimé sa volonté de poursuivre la collaboration avec le PJD en tant que parti national important. Les membres du PJD ont exprimé leurs vifs remerciements au Souverain en rappelant que l’intérêt du pays demeurera en tête des priorités du parti et de l’ensemble des Marocains. 

Saâd-Eddine El Othmani parviendra-t-il à mener le bateau des négociations, pour la formation du prochain gouvernement, à bon port? Mission que son prédécesseur, Abdelilah Benkirane, n’a pas pu accomplir en 5 mois de tractations… A suivre, comme dit El Othmani lui-même.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Expulsion arbitraire des Marocains d’Algérie : Trois cas portés devant l’ONU

Trois cas de disparition, survenus au moment de l’expulsion arbitraire de 350.000 Marocains d’Algérie en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.