jeudi 17 août 2017

Bourses universitaires : Une sortie à la hâte….

ministre Lahcen Daoudi

Le ministre Lahcen Daoudi avait annoncé au Parlement que les bourses universitaires allaient être généralisées à tous les étudiants qui en feraient la demande… Avant de démentir, assurant qu’il avait été mal compris.

Mardi 3 juin 2014, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, a bien souligné au Parlement: «Les bourses seront généralisées à partir de la prochaine rentrée universitaire». C’était lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants (comme le montre une vidéo). Ainsi, tous les étudiants à l’université qui demanderaient une bourse y auraient droit, sans exception, à partir de l’année académique 2014-2015. Le ministre a souligné que le budget affecté à cet effet allait atteindre 2 milliards de DH (cf. la même vidéo).

Qui a parlé de généralisation?

Une journée après cette annonce au parlement, le ministre de l’Enseignement supérieur revient sur ses propos et explique que ses déclarations ont été mal interprétées ou mal comprises. «Je n’ai jamais parlé de la généralisation de la bourse à tous les étudiants, au nombre de 615.000, mais uniquement aux méritants qui appartiennent aux catégories pauvres, soit 230.000 étudiants». Autrement dit, il n’y aura «pas de généralisation des bourses à l’ensemble des étudiants. Il s’agit uniquement de la satisfaction des demandes de bourses que les commissions régionales ont approuvées l’an dernier, mais qui sont restées sans suite, faute de budget». Ainsi, seuls 230.000 étudiants sur les 615.000 inscrits durant cette année universitaire 2013-2014 sont concernés.

Une bourse qui reste maigre

Donc, la bourse ne sera pas généralisée à tous les étudiants demandeurs, mais uniquement à ceux qui ont déjà formulé la demande cette année et qui n’ont pas reçu leur dû. Au total, ce sont 230.000 étudiants issus des milieux les plus défavorisés qui recevront, sur la base de critères sociaux, une bourse de la part de l’Etat pour cette année 2013-2014. Lahcen Daoudi a souligné que les étudiants qui ont postulé au cours de l’année 2013-2014 et dont le dossier a été accepté au niveau provincial, recevront un rappel. Le versement de ce rappel, qui s’élève à 1.800 dirhams par trimestre, a déjà commencé dans 23 provinces du pays.
Mais la bourse de 1.800 dirhams par trimestre, soit un montant mensuel de 700 dirhams, reste maigre. Un nombre important d’étudiants, qui n’ont pas la chance de trouver une chambre à l’université, sont donc obligés de louer ailleurs. S’ajoutent à cela d’autres dépenses: le transport, l’alimentation, etc. L’espoir reste cependant que ce montant soit revu à la hausse. Il est vrai que le budget consacré par l’Etat à ces bourses a augmenté. Il est passé de 700 millions de dirhams en 2012 à 1,4 milliard pour l’année 2013-2014, pour arriver à 2 milliards de dirhams l’année prochaine (2014-2015). Cette augmentation est rendue possible, selon le ministre, grâce aux économies faites par le gouvernement suite à la décompensation des prix des carburants.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.