mercredi 17 juillet 2019

Administration territoriale : Remise des diplômes aux lauréats de la 54è promotion

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a présidé, jeudi à l’Institut royal de l’Administration territorial à Kénitra, la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la 54ème promotion des agents d’autorité, en présence de plusieurs personnalités civiles et militaires.

S’exprimant à cette occasion, M. Boutayeb a salué le système de formation de l’Institut qui contribue à soutenir les connaissances des diplômés et à améliorer leur niveau de préparation pour l’exercice de leurs missions, relevant la nécessité de promouvoir la notion de service public que SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, ne cesse de souligner dans les nombreux discours royaux qui appellent à qualifier le capital humain et à relever le défi de la formation et de la qualification.

Conformément aux Hautes directives royales, a-t-il noté, le ministère de l’Intérieur applique, depuis 2018, un nouveau système d’embauche dans le cycle des agents d’autorité, comme première piste pour la réforme, à travers l’adoption de nouvelles conditions qui permettent de cibler précisément les compétences et de combiner les connaissances académiques, les qualifications scientifiques et l’expérience professionnelle, avec les qualifications personnelles, psychologiques et physiques, ainsi qu’avec les mesures d’incitation à s’engager dans le cycle des agents d’autorité.

Il a, par ailleurs, indiqué que les services du ministère s’attèlent actuellement à la mise en place d’un nouveau système de formation initiale au sein de l’Institut, qui se base sur des méthodes plus professionnelles, permettant ainsi de suivre les développements que connaît le pays, de répondre à la nécessité d’améliorer la prestation de l’administration territoriale et de réagir aux besoins des citoyens, ajoutant, à ce propos, qu’il sera procédé à l’élaboration d’une vision globale relative à la formation continue des agents d’autorité dans l’objectif d’augmenter leur productivité et de suivre les développements que connaissent les outils de gestion administrative moderne et les nouvelles techniques d’administration, et ce afin de permettre à ces agents d’accompagner les changements sociétaux.

Concernant le système de gestion des ressources humaines relevant du corps des agents d’autorités, le ministre délégué a affirmé que le ministère de l’Intérieur, s’inspirant des Hautes orientations royales, a intégré début 2019 une expérience unique en son genre dans le système de la fonction publique, laquelle consiste en la mise en place d’un système nouveau et complémentaire pour l’évaluation de l’efficacité des prestations des agents d’autorité.

Ce système se base sur trois principaux principes, à savoir le principe de responsabilité partagée dans la gestion du parcours professionnel des agents d’autorité et leur incitation à se surpasser, le principe de transparence dans la gestion des affaires des agents d’autorité pour une progression professionnelle équitable et méritée et le principe de professionnalisme dans l’évaluation des performances à travers l’établissement d’un mécanisme d’évaluation complet, permettant d’évaluer la productivité d’un agent d’autorité sous une approche plus objective et qui intègre le citoyen comme axe d’évaluation, poursuit le communiqué.

En outre, M. Boutayeb s’est adressé aux lauréats de cette 54ème promotion de l’Institut royal de l’Administration territoriale et, à travers eux, à l’ensemble des agents d’autorité, pour souligner qu’une gestion territoriale efficace exige une communication permanente avec le citoyen, une capacité à s’intégrer, à s’adapter et à se fondre dans la société, mais aussi de comprendre les besoins du citoyen et de répondre à ses attentes dans tous les domaines liés à sa vie quotidienne.

Il s’est aussi arrêté sur l’importance d’entretenir les comportements et d’éviter tout ce qui est susceptible d’entacher l’image de l’agent d’autorité et celle du pays, invitant à l’engagement total dans la mise en oeuvre des Hautes orientations royales grâce auxquelles le Maroc avance sur la voie du développement, et à favoriser les conditions de succès des politiques publiques et des grandes réformes que connaît le Royaume et ce, à travers l’accompagnement du chantier de la régionalisation avancée et la contribution à la concrétisation du pacte national de la déconcentration administrative, l’instauration d’un climat propice au décollage des centres régionaux d’investissement et l’adhésion à la troisième phase de l’Initiative nationale de développement humain à travers l’orientation et la proposition de projets et leur accompagnement, de sorte à conforter le modèle marocain de développement.

Avec MAP

Voir aussi

ONU : Najat M’jid, Représentante spéciale sur la violence contre les enfants

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a annoncé, jeudi, la nomination de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.