mardi 20 août 2019

Lutte contre la désertification : Les efforts consentis par le Maroc recensés

La célébration, cette année, de la Journée mondiale de lutte contre les effets de la désertification et de la sécheresse a constitué l’occasion de s’arrêter sur les stratégies, les programmes d’action et l’arsenal juridique et institutionnel lancés par le Maroc, pour faire face à ces fléaux.

Ainsi, le Royaume qui, à l’instar des pays de la communauté internationale, célèbre la Journée mondiale de lutte contre la désertification, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies, a adopté, en 2010, la Charte nationale de l’Environnement et du Développement Durable (CNEDD).

La désertification, accentuée par le changement climatique, est également l’un des grands enjeux pour la biodiversité marocaine. Car elle est un facteur de destruction des habitats et des écosystèmes et, donc, d’une accentuation de l’empreinte écologique. Selon des données du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, elle concerne potentiellement les 93% du territoire marocain en climat aride, lorsque la terre perd sa capacité de régénération. L’érosion hydrique concernerait plus de 10 millions d’hectares, alors que l’érosion éolienne touche l’ensemble des zones littorales, la région du sud et de l’Oriental. Quant au phénomène de salinisation, il s’accroît dangereusement.

Conscient du danger que représente la désertification pour son développement socio-économique, le Maroc a été parmi les premiers signataires de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), ratifiée en 1996, avant de se doter, en 2001, d’un Plan d’Action National de Lutte Contre la Désertification (PAN-LCD) reposant sur quatre piliers, à savoir la lutte contre la pauvreté, le développement rural intégré, l’atténuation des effets de la sécheresse et la gestion conservatoire des ressources naturelles.

LR

Voir aussi

Formation professionnelle : L’ADEFOP face à ses défis en Afrique

Développer une véritable politique en matière de formation professionnelle en Afrique, afin de  répondre aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.