lundi 21 août 2017

Wafa Assurance : le semestre du leader

Wafa assurance

Wafa Assurance, leader de son secteur d’activité, affiche pour ce premier semestre des résultats qui promettent pour l’année…

Driss Bencheikh, fraîchement arrivé à la présidence de la compagnie, qui louait, lors de la présentation des résultats financiers de Wafa Assurance, pour ce premier trimestre 2014, les performances de la compagnie, n’a pas omis d’en faire de même pour ce qui est des efforts déployés par ses équipes. Cette réussite est, a-t-il dit, le fruit du travail assidu et sérieux des «meilleurs» par lesquels il est «entouré».
«Des gens, a-t-il insisté, qui connaissent bien leur métier et qui œuvrent à mettre leur temps et leur compétences au service de la compagnie -leader incontestable du secteur- et de ses clients». Il a notamment espéré «pouvoir être à la hauteur de sa mission» dans un métier dont il dit, avec humour mais aussi humilité, connaître davantage la partie de l’assuré qu’il est et qu’il reste. D’où sa conviction de continuer de s’aligner du côté de cet «assuré» et donc du client. Ceci ne peut qu’être positif aux bénéficiaires et renforcer, du coup, l’élan de proximité et de permanente présence de la compagnie auprès de sa clientèle.

Place aux chiffres

Leader de son secteur d’activité, Wafa Assurance a opté, au cours du 1er semestre de l’année en cours, pour le développement de son activité, l’amélioration de sa profitabilité et, par là, pour le renforcement de ses fonds propres. La croissance des résultats de la compagnie a été portée aussi bien par les marchés des particuliers que des entreprises, a souligné Driss Bencheikh.
Pour sa part, Taoufik Benjelloun, Directeur général-adjoint de la compagnie, a précisé que lors de ce premier semestre, Wafa Assurance a réalisé un chiffre d’affaires (CA) global de 3,21 MMDH, soit une progression de 7%. C’est surtout grâce à l’activité Vie que la croissance globale a été tirée vers le haut, enregistrant une progression de 14,1% à 1,43 MMDH. Cette performance est essentiellement attribuable à l’activité épargne. Celle-ci a réalisé un chiffre d’affaires de 1,03 MMDH, en accroissement de 18,3%, sur une année. Pour ce qui est de la branche Non-Vie, le CA a été de 1,78 MMDH, n’enregistrant qu’une légère progression de 1,9%.
Benjelloun a aussi relevé l’amélioration du bénéfice net de la compagnie. S’élevant à 479 MDH, celui-ci s’est amélioré de 5,4%. Quant à l’assise financière de la compagnie, elle s’est améliorée, avec des fonds propres en augmentation de 164 MDH (3,7%) sur le semestre, pour s’établir à 4,57 MMDH.

Accroître l’activité en Afrique

Stratégiquement parlant et à l’instar de sa maison mère, le Groupe Attijariwafa bank, Wafa assurance œuvre à renforcer ses positions à l’international et met surtout le cap sur l’Afrique. Ainsi, profitant du réseau d’AWB, Wafa Assurance compte se lancer sur le marché camerounais. La compagnie en est à la phase de création de sa filiale Wafa assurance Vie Cameroun, soit la mise sur pied de la société, mais pas encore d’agrément. Elle poursuit ainsi son plan stratégique qui traduit sa volonté d’intégrer les marchés de l’Afrique de l’Ouest et Centrale. Wafa Assurance vise notamment le Gabon et aussi le Congo. La Côte d’Ivoire a été dans le pipe mais, a déploré le top management de la compagnie, le projet n’a pas pu voir le jour à cause d’un incendie survenu dans les locaux de l’assureur local. Dans la vision de la compagnie, la présence en Afrique subsaharienne devra être caractérisée par l’importance du rôle qu’elle devra essentiellement jouer quant à sa contribution au développement local des pays d’accueil. Une ambition qui reste motivée par la réussite du mode d’implantation «greenfield» de Wafa Assurance en Tunisie. Il a été relevé, à cet effet d’ailleurs, que la filiale tunisienne a réussi à réaliser un chiffre d’affaires de 78 MDH, sachant que son activité n’a démarré que durant le second trimestre 2013. Elle accapare ainsi une part de marché de près de 7%, pour sa première année d’exercice. Une performance qui sera bien meilleure en 2015, a-t-on aussi fait savoir.

Hamid Dades
…………………………………………………………………….

Stratégie : Pas de changement dans l’immédiat


Driss bencheikh

Ecoute et modestie -peu courants chez beaucoup de décideurs- ont marqué les propos de Driss Bencheikh (photo), concernant la stratégie qu’il entamera à la tête de Wafa Assurance. Le président a, sans complexe, affirmé que, pour l’année en cours, sa stratégie sera celle de son prédécesseur. Ceci vient du fait que les décisions stratégiques sont approuvées par le Conseil d’Administration et ont donc un effet indépendant de celui qui gère. D’autre part, D. Bencheikh rompt avec cette «fameuse» tradition de «l’éternel recommencement» qui a toujours marqué l’arrivée de nouveaux décideurs ou responsables à la tête des institutions et entreprises, avec l’idée de faire table rase du passé pour marquer de leur propre empreinte l’action de la structure qu’ils viennent diriger.
Certes, Bencheikh, que la réputation précède d’ailleurs, ne manquera pas d’apporter du nouveau, d’améliorer et de perfectionner même l’activité de la compagnie. Mais là, il est convaincu de l’efficacité de la stratégie en marche et de la performance de ses équipes. Aussi, estime-t-il, «on ne change pas une équipe qui gagne». Dans le cas de Wafa Assurance, l’équipe «gagne bien» et le nouveau président en est conscient. Il gèrera donc tout en prenant le temps d’identifier et évaluer, avec la rigueur qui est la sienne, les moindres opportunités pour la compagnie d’aller encore plus de l’avant.

 

Voir aussi

Voyage… Ces jeunes qui bousculent les habitudes…

Diplôme en poche, nouveau boulot, les moins de 35 ans bousculent les habitudes et, surtout, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.