dimanche 24 septembre 2017

Maroc/chef de gouvernement : «Tout ce qui se dit sur le Gouvernement est archi-faux!»

En exclusivité pour «Le Reporter», Saâd-Eddine El Othmani, chef de gouvernement, réagit aux critiques assénées à la majorité qu’il dirige. 

Que représente l’annonce du bilan gouvernemental?

L’annonce aujourd’hui (11 septembre 2017) du bilan des 120 jours de l’action gouvernementale est, à mon sens, un message politique qui démontre que la majorité gouvernementale est déterminée à développer les mécanismes de son travail et de son action et qu’elle est également homogène, solidaire et déterminée à réussir son expérience gouvernementale.

On parle ici et là de discorde entre les composantes de la majorité gouvernementale. Qu’en est-il exactement?

Je sais, on parle de conflits profonds, de discorde. On prédit aussi au gouvernement d’exploser un jour. Ce sont là les espérances de certains, mais que la réalité dément.

Cette présentation du bilan, la voulez-vous comme une tradition?

Je dirais une occasion de donner le coup d’envoi à une tradition qui permet de dévoiler le bilan des quatre premiers mois de l’action gouvernementale aux citoyens, à la famille des médias et des chercheurs. Il s’agit de leur donner l’opportunité d’analyser et aussi de critiquer, parce que nous restons ouverts aux critiques, notamment celles positives. Nous voulons en profiter pour améliorer notre action, sachant que nous en sommes au début de notre mandat.

Qu’attendez-vous de ce bilan?

Vous savez, il n’est pas exigé de ce bilan qu’il réponde à toutes les demandes et autres revendications, parce que quatre mois, c’est très peu pour diagnostiquer l’action du gouvernement. Mais il laisse cependant apparaître des signes avant-coureurs de la détermination du gouvernement à être opérationnel et à mette en place des mesures fortes, au profit des citoyens, de l’entreprise des  investisseurs et du pays tout entier, bien entendu.

Les citoyens et les médias disent que le gouvernement n’est pas homogène. Qu’en est-il exactement?

Tout cela repose sur des informations erronées, imaginaires ou sur les espérances de ceux qui veulent effectivement que le gouvernement échoue dans son parcours. En ce qui me concerne, je dis que le gouvernement est homogène, solidaire et uni et qu’il œuvre comme un bloc compact pour l’intérêt de la nation. Lors de la mise en œuvre des chantiers, il se pourrait qu’il y ait des points de discorde. Mais avec le dialogue, nous trouvons toujours des solutions aux problèmes.

Et votre rôle dans tout cela?

Moi, en tant que chef de gouvernement, je joue mon rôle d’arbitre face à ces incidents de parcours. Nous prenons les décisions et nous les mettons à exécution. Je dis aussi, au risque de me répéter, que tout ce qui se dit sur le gouvernement est archi-faux.

Etes-vous prêts à mettre sur le terrain tous les projets que vous venez d’annoncer lors de la présentation de votre bilan?

Tout à fait prêts, n’en déplaise à nos détracteurs.

Vous en avez les moyens financiers, bien sûr…

Nous ne présentons les projets que lorsque nous disposons des moyens de leur réalisation.

Vous parlez d’un soutien royal au gouvernement…

C’est SM Le Roi Mohammed VI qui nomme le gouvernement. Il le soutient et nous sommes fiers de ce soutien royal qui nous rend enthousiastes, pour remplir notre mission.

La stratégie gouvernementale de la communication, qu’en est-il?

Nous y mettons les dernières retouches.

C’est pour quand?

Nous l’annoncerons en temps opportun.

Interview réalisée par Mohammed Nafaa

……………………………………………………………………….

Et leur avis…

Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances

«Nous sommes sur la bonne voie pour concrétiser le programme»

Tout le monde s’accorde à dire que, effectivement, 100 jours ou 120 jours est une courte période pour pouvoir vraiment juger le bilan du gouvernement. C’est donc un bilan qui se réfère à un programme  qui est lui-même sur cinq années. Le plus important, c’est de détecter les signaux sur l’esprit qui règne au niveau du travail gouvernemental et au niveau de l’équipe du gouvernement. Il s’agit aussi de tester la dynamique et la volonté de procéder à des réalisations en faveur de notre pays et de nos citoyens et la capacité du gouvernement à concrétiser son programme.

Je pense que, aujourd’hui, nous sommes sur la bonne voie pour concrétiser ce programme. Sur ces quatre mois, il y a eu beaucoup d’actions d’ordre réglementaire, législatif et opérationnel. Pour ma part, l’une des principales actions de ce gouvernement, c’est bien évidemment le vote de la loi de Finances, qui a effectivement tardé pour les raisons que tout le monde connaît. Mais, en l’espace d’un mois, grâce à une forte collaboration avec l’ensemble des parlementaires des deux Chambres, nous avons pu faire sortir cette loi importante pour notre pays, qui donne le signal aux opérateurs et les institutions financières étrangères».

Aziz Rebbah, ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable

«Il y a eu pas mal de décisions, de réformes et de textes»

« Nous avons eu une très bonne vitalité pendant les quatre mois (120 jours), une certaine dynamique en matière d’exécution des projets. La référence, aujourd’hui, c’est le programme gouvernemental. C’est la référence de ce que nous sommes en train de réaliser.

Il est à remarquer que, tant au niveau politique qu’à ceux de la réforme administrative, de la réforme de la justice et des droits de l’homme, nous avançons très bien, parce qu’il y a eu pas mal de décisions, de réformes et de textes en la matière. Et aussi dans le domaine économique, où il y a eu une dynamique d’investissement. Comme dans les différents secteurs. Plus particulièrement l’agriculture, l’énergie et l’industrie, bien sûr… Sans oublier la dynamique dans le secteur social, la santé, l’emploi et d’autres domaines sociaux».

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

Voir aussi

Le Centre régional de transfusion de Meknès a-t-il encore jeté des poches de sang ?

Les réseaux sociaux se sont enflammés autour de l’affaire «des poches de sang jetées à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.