vendredi 15 décembre 2017

Hydrocarbures et mines au Maroc : Le bilan de l’Onhym

Selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), 2015 a été marquée par le forage de 10 puits d’exploration, dont trois se sont révélés positifs et deux ont montré des indices de gaz. Ainsi, l’ONHYM et ses partenaires ont procédé à l’acquisition de 1.795 km² de sismique 3D et 1.121 km de sismique 2D, pour un investissement de plus de 3,30 MMDH (milliards de dirhams).
L’année écoulée a été également marquée par la signature d’un nouvel accord pétrolier, de 4 contrats de reconnaissance, d’un mémorandum d’entente, de 11 avenants aux accords pétroliers, de 4 addenda aux contrats de reconnaissance, d’un avenant au mémorandum d’entente, de 2 avenants aux protocoles d’accord et de 3 demandes de prorogation.
Au niveau de l’exploration minière, les travaux ont porté sur 40 projets, dont 27 propres à l’ONHYM et 13 en partenariat.

Les travaux propres de l’ONHYM ont concerné 27 objectifs, dont 10 pour les métaux précieux, 9 pour les métaux de base et l’uranium, 3 pour les roches et minéraux industriels, 4 pour la reconnaissance minière et 1 projet spécial géothermie. Les travaux en partenariat ont, quant à eux, intéressé 13 objectifs, dont 6 pour les métaux de base, 4 pour les métaux précieux et 3 pour les roches et minéraux industriels.
L’Office a diversifié les thèmes de recherche en matière d’exploration minière en se concentrant sur les zones les plus prometteuses.
En termes d’exploration pétrolière, les travaux ont été axés sur l’évaluation du potentiel pétrolier des zones libres de l’offshore atlantique et du Mésorif. Ainsi, deux nouveaux projets, sur les zones de Lemsid, dans les provinces Sud et du Moyen Atlas oriental, ont été lancés afin d’évaluer le potentiel pétrolier.
L’ONHYM précise que 28 sociétés sont ses partenaires, dans le cadre d’accords pétroliers et contrats de reconnaissances qui couvrent une superficie totale de 338.797,69 km².

Pour ce qui est du gaz, l’ONHYM fait savoir que les livraisons de gaz naturel ont connu une légère réduction d’environ 5,65% en 2015 par rapport à 2014. Cette baisse est liée principalement à la diminution de la consommation de la Super Cerame et à l’arrêt des livraisons de gaz naturel à Keyes Cemoke. Le chiffre d’affaires global ainsi généré par la vente d’hydrocarbures (gaz naturel et condensat) à fin décembre 2015 est de 123,68 MDH (hors taxe), au lieu de 188,68 MDHT en 2014, soit une baisse de 34,4%.
L’année 2015 a été caractérisée par une baisse significative des prix du fuel n° 2 et du baril de pétrole sur lesquels les prix du gaz naturel et du condensat sont respectivement indexés et par la libéralisation des prix des hydrocarbures.

Hamid Dades

Voir aussi

Le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire : De quoi est faite la relation ?

A l’occasion du 5ème Sommet UA-UE, dont les travaux se sont ouverts le 29 novembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.