jeudi 21 septembre 2017

El Guerguarate : Le Polisario part bredouille !

Le projet d’autonomie prôné par le Maroc s’est vu de nouveau conforté dans le vote unanime de la résolution 23-51 du Conseil de sécurité. Le Polisario a donc quitté El Guerguarate bredouille.

La légalité paye et la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI a été décisive dans la gestion du problème d’El Guerguarate. Résultat inéluctable, le Polisario s’est finalement retiré, honteux et confus, de cette zone tampon entre la Mauritanie et le Maroc. C’est en substance ce qu’a affirmé, sans fanfare, ni triomphalisme, Nasser Bourita (photo), ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, lors d’un point de presse au siège de son département. Le vote à l’unanimité de la résolution du Conseil de sécurité prévoit notamment de prolonger d’un an le mandat de la Minurso, a tenu à préciser le ministre.

Résolution importante

La résolution onusienne 23-51, adoptée à l’unanimité, vendredi 28 avril 2017), a été qualifiée par le chef de la diplomatie marocaine d’importante et de logique. Elle est importante dans  son contexte marqué notamment par le changement au niveau du Secrétariat général des Nations Unies et aussi de quelques pays importants qui siègent au sein du Conseil de sécurité. Elle est également importante, surtout après le retour du Maroc à l’Union Africaine (UA) et en raison de la situation qui prévalait dans la zone tampon d’El Guerguarate.

Il faut reconnaître aussi que, comme l’a précisé le chef de la diplomatie marocaine, «la résolution onusienne était quelque peu attendue». C’est la première sous le mandat du nouveau Secrétaire général de l’ONU et dans le cadre d’une nouvelle administration américaine, mais aussi après la démission de l’envoyé spécial du SG de l’ONU, Christopher  Ross.

Les acquis préservés

Il faut reconnaître, a noté le ministre Nasser Bourita, que la résolution 23-51 «réitère et confirme les acquis du Maroc dans le processus politique, aussi bien au niveau de la prééminence du plan d’autonomie, que de la responsabilité de l’Algérie dans ce différend». Autre acquis préservé du Maroc: les délibérations du Conseil de sécurité n’ont, à aucun moment, évoqué la question de l’élargissement du mandat de la Minurso, a précisé Bourita. Mieux encore, la résolution s’est prononcée pour le soutien au projet d’autonomie du Maroc, solution jugée crédible et réaliste.

La tête baissée

Avec cette nouvelle résolution onusienne, le Polisario s’est retrouvé contraint de se déjuger: il a quitté El Guerguarate. «Fini donc, a dit le ministre Bourita, le mythe des territoires libérés! Sa présence (du Polisario) étant illégale, la zone tampon ne doit souffrir aucune présence». De  même, le trafic routier ne doit souffrir aucune perturbation. Cependant, a souligné Nasser Bourita, la vigilance du Maroc devra être de mise et il faudrait s’assurer que le retrait du Polisario est complet, permanent et sans conditions.

Un différend régional

S’agissant du dossier du Sahara, la Mauritanie n’est pas aussi responsable que l’Algérie. Le rôle de cette dernière est clair. Il s’agit d’un différend régional avec un pays qui s’appelle l’Algérie.

«S’il y a aujourd’hui un processus de paix, a précisé le ministre Bourita, c’est le Maroc qui l’a créé, grâce à l’action et à la clairvoyance de son Souverain, SM le Roi Mohammed VI et aussi de ses amis».

Mohammed Nafaa

Ouverture prochaine d’une ambassade marocaine à Cuba

Le Maroc vient de rétablir des relations diplomatiques avec Cuba. Il s’apprête donc à ouvrir une ambassade à La Havane (la capitale). Cette initiative intervient dans le cadre de l’élargissement des relations diplomatiques du Maroc de par le monde. «Il s’agit d’être proactif et de ne pas laisser une zone de confort à nos adversaires», a répondu le ministre Bourita à une question du Reporter. Fini donc la politique de la chaise vide…

Voir aussi

Maroc/Mise à niveau des infrastructures sportives : ce que compte faire l’Etat

Un accord de partenariat a été signé entre la Fédération royale marocaine de football (FRMF) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.