samedi 21 octobre 2017

Aux Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance…

Rendez vous de casablanca de l assurance

Dans les années à venir, la technologie digitale s’imposera comme principal levier de développement du secteur de l’assurance au Maroc.

Avec une croissance qui ralentit et une rentabilité limitée dans les marchés matures de l’assurance, la transformation digitale est désormais au cœur des stratégies des assureurs. A cet effet, la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) a tenu le «Rendez-vous de Casablanca de l’assurance», le 15 et 16 avril 2015, sous le thème «Assurance et Réassurance en Afrique: Distribution et relation client à l’ère du digital».
Il faut dire que la technologie digitale représente une véritable opportunité pour le continent africain (qui reste marqué par un très faible taux de pénétration de l’assurance). «La place financière internationale de Casablanca se devait d’abriter un rendez-vous annuel de haut niveau dédié à l’industrie marocaine, avec un ancrage africain clairement affiché pour être en phase avec la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI qui érige la coopération Sud-Sud comme un axe stratégique de co-développement», a déclaré Mohamed Hassan Bensalah, président de la FMSAR. L’objectif derrière est d’accélérer le développement du marché et les acteurs marocains en ont bien pris conscience.

«Ce rendez-vous, qui est placé pour la première fois sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi que Dieu l’assiste, constitue désormais un forum incontournable de discussions et d’échanges entre professionnels, experts et universitaires sur l’évolution du secteur des assurances, notamment au niveau de notre cher continent africain», a lancé d’emblée Mohammed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances. L’enjeu pour les assureurs est grand. L’utilisation croissante d’internet, du mobile et des réseaux sociaux donne plus de pouvoir au consommateur et favorise l’émergence d’une clientèle exigeante et avertie. Le processus d’achat n’est plus linéaire. A terme, les nouvelles technologies vont permettre l’émergence de nouveaux canaux de distribution, attiser la concurrence et favoriser la volatilité du portefeuille.

Bientôt l’assurance islamique au Maroc?

Le système d’assurance marocain sera enrichi par l’assurance dite «Takaful». En effet, le ministère de l’Economie et des Finances a préparé un projet de loi modifiant et complétant la loi n° 17-99 portant code des assurances. Ce projet de loi instaure le cadre légal de l’assurance Takaful, très attendue par les assureurs marocains. Il permettra aux assureurs d’enrichir la gamme de produits, de répondre à des besoins pour lesquels il n’existait pas de produit similaire et d’accompagner le développement du secteur. En outre, Takaful sera gérée par l’entreprise d’assurances et de réassurance moyennant une rémunération. La couverture du risque s’effectuera par la collectivité des participants à hauteur de leurs contributions dans le compte d’assurance Takaful. A noter que ce type d’assurance constitue actuellement un élément important de la sphère financière islamique dans plusieurs pays musulmans et même dans des pays non musulmans qui ont escompté un grand potentiel pour ce type d’assurance.

Anas Hassy

………………………………………………………………………

RDV de l’assurance : Signature d’une convention d’échange d’informations


C’est officiel: une convention d’échange d’informations a été paraphée pour promouvoir la coopération et le développement interafricains dans le domaine de l’assurance, jeudi 16 avril à Casablanca, en marge du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance. Signée par le Secrétaire général de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA), Jean Claude Ngbwa et le directeur des Assurances et de la Prévoyance Sociale (DAPS), Hassan Boubrik, ladite convention vise à promouvoir la coopération et le développement interafricains, ainsi que l’amélioration de l’efficacité en matière d’application des lois prudentielles propres à chaque pays de la région. L’objectif derrière est d’assurer la protection des assurés et des porteurs de contrats d’assurance/réassurance et de promouvoir l’intégrité, la stabilité et l’efficacité du secteur des assurances. A noter que la CIMA est une autorité supranationale de l’industrie des assurances des 14 pays africains membres, chargée notamment de veiller au respect, par les sociétés d’assurances et de capitalisation et les sociétés d’assurances mutuelles régies par le code des assurances, des dispositions réglementaires qui leur sont applicables, ainsi que des engagements contractuels qui les lient aux assurés et aux sociétaires.

Voir aussi

Nizar Baraka : Nouveau chef de l’Istiqlal ?

Il y avait bien quelques mois que tous ceux que la vie politique au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.