mardi 24 octobre 2017

Alpha Kondé nouveau président de l’UA

Le Président guinéen, Alpha Condé, a été élu, ce 30 janvier 2017, président de l’Union Africaine (UA), en remplacement de son prédécesseur à ce poste, le Président tchadien, Driss Deby Itno.

Dans une allocution, après son élection à l’ouverture du 28ème sommet de l’UA, qui se tient à Addis-Abeba jusqu’au 31 janvier 2017, le Président guinéen a mis l’accent sur la nécessité de renforcer l’unité du continent et renforcer l’intégration de ses peuples. Alpha Kondé s’est engagé à œuvrer, avec le soutien des pays membres de l’UA, pour faire de l’organisation continentale une institution crédible. Le nouveau Président de l’UA, dont le mandat est de 12 mois, s’est réjoui des progrès réalisés en matière de réforme de l’organisation, une tâche qui a été confiée au Président rwandais Paul Kagame, lors du sommet africain qui s’est tenu, en juillet 2016 à Kigali, au Rwanda.

Les engagements du nouveau président de l’UA

Sur le plan économique et social, le Président guinéen a souligné qu’en dépit des efforts consentis par les pays africains, beaucoup reste à faire pour améliorer les conditions de vie des populations. L’Afrique demeure, certes, l’un des continents les plus dynamiques, avec un taux de croissance annuel de l’ordre de 5% du Produit Intérieur Brut, a-t-il dit, concédant que cette croissance ne s’est pas traduite par une amélioration des conditions de vie. Revenant sur les moyens d’améliorer ces conditions de vie, le nouveau Président de l’UA a cité l’industrialisation. Cependant, a-t-il affirmé, cette industrialisation ne peut se faire sans l’élargissement de l’accès à l’énergie. Promettant de faire de cette question une priorité lors de son mandat à la tête de l’organisation continentale, le Président guinéen a souligné que le thème choisi pour l’actuel sommet africain, à savoir «Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse», doit interpeller les dirigeants du continent. L’Afrique doit mobiliser les investissements nécessaires pour renforcer l’intégration des jeunes, a-t-il conclu.

ML

Voir aussi

SM le Roi préside un Conseil des ministres axé sur le volet social

Le Conseil des ministres présidé par SM le Roi Mohammed VI, lundi 2 octobre 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.