mercredi 17 janvier 2018
Flash Infos

Sept MoU pour dynamiser l’action climatique dans le pourtour méditerranéen

En marge de la cérémonie d’ouverture des premières Rencontres de la Maison méditerranéenne du climat (MMC), trois mémorandums d’entente (MoU) ont été signés à Tanger, entre le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et plusieurs partenaires, pour la dynamisation de l’action climatique. Le 1er accord vise à appuyer la préparation et l’implémentation des plans nationaux d’adaptation et des stratégies basses carbones et à renforcer le cadre de transparence et l’accès aux fonds climat «GCF» par les territoires du bassin méditerranéen. Le 2ème MoU porte sur l’accompagnement des coopératives détentrices des savoirs traditionnels, dans une gestion économique et durable de leur activité, l’appui à la mise en place d’un programme de renforcement des capacités des populations locales et la dynamisation de l’action climatique à travers la création des projets offrant des solutions bas carbone, en intégrant une importante dimension sociale. Le 3ème accord, ambitionne de réaliser une étude de faisabilité technico-économique, pour le déploiement sur le marché de la mobilité de l’écosystème STOR-H dans la région du nord, en vue de démontrer les bénéfices et les avantages fournis par cette technologie en termes de mobilité, de sécurité et de coût.
Cette convention vise également à réaliser et à faciliter des transports pilotes (2 roues ou autres), afin d’affiner la solution de mobilité proposée aux conditions de la région du nord; outre la promotion de la sûreté et de la sécurité du transport urbain, sur la base de la technologie STOR-H pour les marchandises et les voyageurs.

Placées sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette grand-messe, organisée durant deux jours à l’initiative de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a connu la participation d’une soixantaine d’experts, de hauts responsables et de présidents des régions du pourtour méditerranéen, qui ont débattu de plusieurs thématiques liées aux aspects de financement, de l’emploi des jeunes, de la migration climatique et du renforcement des capacités, en vue de faire face aux problématiques du changement climatique.

La cérémonie de clôture a été marquée par la signature de quatre mémorandums d’entente entre le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne, l’Association marocaine des présidents des conseils communaux, le Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités (GERES) et l’Institut national de l’économie circulaire, pour renforcer l’action climatique, les capacités des communes et la mise en œuvre des projets innovants.

Tanger, H. Dades

Leurs déclarations…

Ilyas El Omari, Président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima

«Mettre en place un agenda de solutions»

«Les 1ères Rencontres de la Maison méditerranéenne du climat (MMC) se sont inspirées de la Lettre royale adressée aux participants de la 2ème MedCOP Climat de Tanger, tenue en juillet 2016 à Tanger, avec la participation de 340 experts et qui a été une occasion pour mettre en place un agenda de solutions, pour implémenter des changements dans les collectivités territoriales et les secteurs productifs.
A travers l’organisation de ces Rencontres, le Conseil de la région a veillé à préserver la dynamique enclenchée après la MedCOP Climat et ce, via la création de la MMC qui ouvre ses portes à tous les acteurs et les porteurs d’initiatives (collectivités territoriales, secteurs économiques, centres de recherche et société civile).
Cette Maison s’impose aujourd’hui comme une nécessité récurrente, eu égard à son rôle comme un espace ouvert pour l’action au sein de la Méditerranée, qui est connue pour sa vulnérabilité climatique et ses multiples risques liés aux changements climatiques. A cet égard, elle aspire à devenir une plate-forme essentielle pour lutter contre les changements climatiques, à travers des partenariats entre les différents acteurs et la fédération des efforts des individus et des collectivités, en vue de financer les projets prioritaires, notamment dans les domaines de l’économie verte, l’emploi et le renforcement des compétences et d’accompagnement des projets. Cette initiative se veut ainsi une force douce influente, visant à valoriser les initiatives des intervenants de nature à sauver l’environnement dans la Méditerranée.
Le destin commun entre les pays et les peuples du pourtour méditerranéen fait révéler un nouveau défi à relever, à savoir celui de l’unification des besoins et des efforts, en vue de permettre à la région méditerranéenne de s’ériger en modèle de transition écologique et énergétique. Ainsi, la MMC a un rôle important en tant que hub et espace d’appui aux initiatives et aux projets d’innovation, notamment ceux portés par les jeunes, les femmes et la société civile. Nous œuvrerons avec nos partenaires dans le sens d’amplification des initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes, pour une montée en puissance de l’action climatique au niveau du bassin de la Méditerranée»

Propos recueillis par HD

*****************************

Caroline Pozmentier, vice-Présidente de la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA)

«Conjuguer sauvegarde du bien-être, avenir des enfants, développement économique…» 

«A travers son organisation de la COP22, tenue en novembre 2016 à Marrakech, en reprenant brillamment le flambeau de la COP21, qui avait débouché sur l’Accord sur le Climat du 12 décembre 2015, le Maroc a démontré une nouvelle fois avec brio, grâce à l’engagement personnel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qu’il constituait un interlocuteur d’envergure mondiale sur lequel il faut plus que jamais compter dans les grandes négociations internationales. Le Royaume a pu démontrer l’apport considérable que peut fournir l’action des collectivités territoriales à cette cause internationale, en complément de celle des Etats, grâce à la proximité avec le terrain. Nous savons que, par la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, un vaste processus de régionalisation avancée, prévu par la Constitution de 2011, a été mis en œuvre dans le Royaume. C’est une preuve supplémentaire du constant souci de modernité d’un Souverain visionnaire, qui a su saisir dès le début de son règne l’importance de libérer les énergies des territoires au profit du pays tout entier. La vocation première des régions marocaines est désormais la promotion d’un développement économique, social, culturel et environnemental intégré et durable sur leur territoire. Ce nouveau champ de compétence, qui est comparable à celui des régions françaises en matière d’économie, leur confère le pouvoir de devenir des partenaires de premier plan de l’Etat et des collectivités territoriales méditerranéennes, dans un monde où l’union des forces est la clé de tous les succès. C’est bel et bien, par notre coopération, que nous démultiplierons notre capacité à agir. Et nous croyons que nous pouvons conjuguer la sauvegarde de notre bien-être et de l’avenir de nos enfants avec le développement économique et l’épanouissement culturel.

L’organisation de ces 1ères Rencontres est  une expression de la volonté du Royaume de renouer le fil de l’histoire commune et de se projeter résolument dans l’avenir. La Méditerranée constitue un monde en soi, dont les peuples partagent le même sort face aux problématiques qui dépassent leurs frontières. Le réchauffement climatique n’est plus le grand défi de demain, mais celui d’aujourd’hui, qui requiert l’unification des efforts de tous pour y faire face».

HD

Voir aussi

L’AIAC signe avec le Groupe CETC

L’Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation Civile (AIAC) vient de signer un accord de partenariat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.