vendredi 20 octobre 2017

Nareva : Un parc éolien à Boujdour

La société Energie éolienne du Maroc (EEM), filiale de Nareva, où le fonds d’investissement SNI détient une participation, va investir 4 MMDH dans un parc éolien à Boujdour, dont la production permettra de fournir plus d’électricité aux régions du sud du royaume. EEM vient d’ailleurs de conclure les accords nécessaires au financement de son projet Aftissat, situé au sud de Boujdour. Labélisé COP22, ce projet concerne le développement d’un parc éolien de plus de 200 MW de capacité et la construction d’une ligne électrique 400 Kv, sur un linéaire de 250 Km. Cette dernière ligne devrait permettre de raccorder le parc Aftissat au poste de l’ONEE de Laâyoune.

C’est donc un projet dont les retombées sur les provinces du sud seront considérables. En effet, cette ligne permettra de renforcer les infrastructures électriques dans le sud et contribuera, en particulier, au raccordement de la ville de Dakhla au réseau électrique national.

Pour l’heure, le business-plan du projet fait ressortir un coût d’investissement de 4 MMDH, dont le financement sera assuré à la fois par un apport en fonds propres des actionnaires d’EEM que sont Nareva (75%) et la CIMR (25%), en plus d’un financement bancaire auprès d’un consortium bancaire marocain composé d’Attijariwafa bank et de la Banque Centrale Populaire.

Ce projet, dont la mise en service est prévue en décembre 2018, permettra d’alimenter en électricité l’équivalent de 1,5 million d’habitants et d’éviter l’émission de 700.000 tonnes de CO2 par an. Le taux d’intégration industriel du projet sera de l’ordre de 60%, faisant ainsi participer plusieurs entreprises marocaines à sa réalisation.

Il est également attendu que ce projet permette la création de quelque 900 emplois directs et indirects dès le début de la construction du parc. Une fois mis en exploitation, le parc générera une centaine de nouveaux emplois.

Il est à rappeler qu’il s’agit de la cinquième réalisation de Nareva, dans le cadre de la loi 13-09 qui a libéralisé la production et la commercialisation de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables. Le parc de Boujdour portera ainsi la puissance totale installée par Nareva, dans le cadre de cette loi, à 505 MW.

H. Dades

Voir aussi

RDC-Maroc : Pour une coopération bénéfique

La République démocratique du Congo (RDC) a fait part, à Rabat, de sa volonté de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.